ActualitéServicesStartup du jour

La startup du jour : Youpijob pour demander et offrir ses services entre particuliers

[startupjour0]

 La plateforme est gratuite pour les demandeurs de services. Elle se rémunère chez les offreurs.

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

bertrand-tournier

Bertrand Tournier : Je souhaitais organiser mon anniversaire et, surprise, il n’y avait personne pour m’aider. Je me tourne alors vers des sociétés de conciergerie très chères, puis je parcours les sites d’annonces et je m’aperçois qu’aucun profil ne correspond à mon souhait. L’idée m’est apparue à ce moment-là : rapprocher les personnes qui ont des besoins avec les 5 millions de demandeurs d’emploi

Frenchweb : A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Nous sommes présent dans le quotidien des gens pour aider certains à gagner du temps et/ou économiser de l’argent et permettre aux autres de faire un complément de revenu, voire un revenu complet.

Frenchweb : Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Le model est celui de success fees : si les utilisateurs atteignent leur objectif sur notre plateforme, nous prélevons une commission liée à la mise en relation. Le site est 100 % gratuit pour les « Posteurs », les personnes qui ont besoin d’aide ; il est payant pour les « Jobeurs » si ils sont choisis par le Posteur.

Frenchweb : Qui sont vos compétiteurs?

Notre plus grand concurrent est Le bon coin qui a montré la voie sur le marché de l’échange entre particuliers. Nous avons, sur cette base, amélioré et répondu aux attentes des utilisateurs sur le marché du service entre particuliers.

Frenchweb : A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

A un simple site d’annonce où l’on rédige et met en avant ses compétences. Il faut voir notre site comme une agence de service à domicile en ligne, qui apporte un niveau d’évaluation et de sécurité bien meilleur qu’une agence.

Frenchweb : Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Recruter les bons techniciens. Mon associé et moi ne sommes pas webdevelopper, nous avons donc subi parfois le discours et la volonté de certains développeurs de nous présenter leur travail comme une forteresse imprenable où l’on ne comprendrait jamais rien. Nous avons décidé de trouver les développeurs qui seraient de bon techniciens avec une vision globale de l’entreprise et un discours pédagogique. Nous y sommes parvenus.

Frenchweb : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Economie, sécurité, confiance. Des promesses marketing tenues et en constante amélioration.

Frenchweb : Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

« A chaque étape son objectif », mon ami Sylvain Chauvel, fondateur de Lutécia patrimoine.

Frenchweb : Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Marissa Mayer pour son parcours, son exigence.

Fondateur : Bertrand Tournier et Benjamin Leyne

Investisseurs : Nessya (fonds d’investissement)

Date de création : Septembre 2012

Nombre de salariés : 5

Chiffres d’affaires: N.C.

Société basée à : Paris

[startupjour1]

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

2 commentaires

  1. Il y a pas mal de startup qui se montrent sur cette baseline, conduit ma voiture, fais mon ménage, fais mes courses, va chercher mon cousin a l aéroport. quelques dizaines d euros en poche pour des classes moyennes inférieures. ces plateformes ont un coté positif : pour les usagers coté donneur d ordre moyen de trouver de la main d œuvre ponctuelle a bon marché. coté prestataire, quelques euros pour arrondir les fais de mois. mais qui des charges sociales et du SMIC sur ces plateformes , des assurances ?

    C est pas parce que ces sites ont trouvé un juriste qui a écrit des CGV pour être plus moi moins légal que ca va le rester sur le long terme.
    Dans le domaine du BTP, au départ on avait artisan + salariés et apprentis. cher a cause des charges sociales, les auto entrepreneures ont pris le pas, et maintenant on remplace ca par des particuliers a 0 charges mais aussi 0 assurance ? 
    pourquoi pas mais a ce moment la il faut revoir le systeme et permettre aux entreprises d embaucher sans contraintes , réglementations ni charges pour équilibrer tout ceci.

  2. Youpijob une bande de branleur devant un ordi pour prendre votre fric!!!! On vas leurs petrer la gueule!!! Tous ensemble!!!!!

La startup du jour : Youpijob pour demander et offrir ses services entre particuliers
Coronavirus: Google va mesurer les effets du confinement à partir de données de localisation
Semi-conducteurs: le Néerlandais NXP injecte 8 millions d’euros dans le Grenoblois Kalray
[DECODE] La crise du coronavirus, une aubaine pour JD.com afin de rattraper Alibaba ?
Protège Ton Soignant : l’agilité des startups au service des soignants
Israël : « Résilience remarquable de l’économie Tech »
Coronavirus: Edouard Philippe envisage une app qui localiserait les personnes infectées
Copy link