ActualitéAffaires publiquesTech

L’Allemagne demande à Google de révéler son algorithme

C’est l’un des secrets les mieux gardés de Google et l’Allemagne veut le vérifier. Heiko Maas, le ministre allemand de la Justice et de la Protection des consommateurs, souhaite que la firme de Mountain View révèle les détails de son algorithme. Dans une interview accordée au Financial Times, il explique que « lorsqu’un moteur de recherche a un tel impact sur ​​le développement économique, c’est une question que nous devons aborder ».

Mais la bataille sera plus ardue. Déjà, Google – bien entendu – ne s’apprête pas à publier si facilement la recette qui lui a permis d’acquérir une place de quasi-monopole dans la recherche en ligne en Europe. Enfin, les autorités américaines aussi se mêlent de l’affaire puisque Robert Kimmitt, ancien ambassadeur américain aux Etats-Unis, a tenu a rappelé l’importance du respect de la propriété intellectuelle.

Une affaire européenne

« Nous préconisons l’application cohérente de la législation antitrust aux niveaux national et européen. En ce qui concerne le rôle de l’État qui est concerné, les autorités de la concurrence sont chargées d’évaluer si une entreprise occupe une position dominante sur un marché donné et si elle abuse de cette position » estime quant à lui M. Maas.

En 2010, la Commission européenne avait déjà ouvert une enquête sur un éventuel abus de position dominante, mais aucune sanction n’avait été retenue. En février, la firme avait cependant présenté – suite à un accord conclut avec Bruxelles – un nouvel affichage des résultats de recherche mettant en avant les services de trois concurrents à côté de ses propres services.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Que j’aurais aimé lire que c’est la France qui exige l’algorithme de Google mais faut pas rêver !

  2. Dans la course à l’audience, l’impact du seul moteur utilisé par le public est surement trop important.
    D’un autre côté, pourqu’oi depuis le temps, les utilisateurs n’essayent pas bing ou Qwant de temps en temps?
    Les sites comme le notre serait heureux de cette diversité.

Bouton retour en haut de la page
L’Allemagne demande à Google de révéler son algorithme
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués