ActualitéTech

L’Arcep va examiner de nouveau le réseau de Free Mobile

Les protestations des concurrents de Free Mobile auront fini par payer. L’Autorité de la régulation des télécommunications a, en effet, annoncé aujourd’hui qu’elle allait de nouveau procéder à des contrôles sur le réseau de Free Mobile, au coeur de nombreuses polémiques.

Cette annonce intervient alors que mercredi dernier les syndicats CFE-CGC UNSA ont demandé à l’Arcep qu’une enquête soit ouverte de toute urgence pour vérifier, de nouveau, que Free ait répondu à l’ensemble de ses obligations. Au même moment, Xavier Niel défendait le modèle économique de sa nouvelle offre devant les députés.

Les opérateurs télécoms accusent notamment Free, filiale d’Iliade, d’éteindre au fur et à mesure une partie de ses antennes pour se reposer uniquement sur le réseau d’Orange, avec lequel un contrat d’itinérance a été conclu il y a quelques mois.

Avant le lancement de Free Mobile, le 10 janvier dernier, l’Arcep avait déjà effectué un contrôle du réseau qui avait permis de constater que Free répondait à l’ensemble des obligations exigées.

Toutefois, dans l’optique d’obtenir un marché transparent et serein, l’Arcep a demandé à Free « d’actualiser les informations relatives à l’état de son réseau, incluant notamment une liste des sites installés, des sites effectivement activés, et des motifs qui auraient pu la conduire, le cas échéant, à l’extinction de certaines stations de son réseau ».

En tenant compte des éléments fournis, l’Arcep engagera une vérification sur le terrain, selon la même méthode que celle utilisée pour les précédents contrôles. Les résultats seront rendus publics.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Ah qu’il est bon de lancer des rumeurs sur ses concurrents quand l’ouragan de résiliations est lancé.
    L’arrivée de Free mobile à dû faire très mal et maintenant tous les coups sont permis pour essayer d’endiguer le ras de marée.
    Je vais bien rigoler quand l’arcep aura rendu un verdict positif envers Free qui coupera net le sursis des opérateurs historques.
    Ils se cantonnent à faire des offres avec « subvention » du mobile (qui au final leur rapporte peut-être + de 1000€ par téléphone au final) tandis que clairement la tendance dans cette période de crise est le désengagement au maximum de tout obligation..
    Avec un mobile à 180€, comme le samsuing galaxy S que j’ai trouvé sur http://www.mobileoccasion.net vous pouvez faire tout ce que vous voulez sur internet de manière très fluide sans pour autant vous délester de 60€ par mois.

Bouton retour en haut de la page
L’Arcep va examiner de nouveau le réseau de Free Mobile
Accenture s’apprête à acquérir le cabinet OpusLine pour se renforcer dans la santé
HR Tech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis juin
Puces informatiques: dans un secteur en ébullition, AMD acquiert Xilinx pour 35 milliards de dollars
Vinted poursuit sa conquête de l’Europe avec le rachat de son concurrent United Wardrobe
Comment réussir son entretien en visio?
Médias: les Français moins enclins à payer pour s’informer que la moyenne mondiale