Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéAmérique du nordBusinessTech

L’assistant vocal Amazon Alexa enregistre et envoie la conversation privée d’un couple

Si les enceintes connectées visent (normalement) à simplifier votre quotidien dans votre maison, elles peuvent cependant s’immiscer un peu trop dans votre intimité. Un couple à Portland, dans l’Oregon, en a fait l’amère expérience. Et pour cause, l’assistant vocal intelligent Alexa, embarqué dans l’enceinte Amazon Echo, a enregistré une discussion privée de ce couple américain à leur insu. La mauvaise expérience aurait pu s’arrêter ici mais Alexa a également envoyé la conversation à l’un de leurs collègues. Un couac dont se serait bien passé Amazon alors que le géant américain s’apprête à lancer Alexa et Echo cette année dans plusieurs pays, dont la France.

Après avoir identifié le problème, le couple a contacté Amazon pour en comprendre l’origine. D’après la firme de Jeff Bezos, cette situation cocasse résulte d’une succession de mauvaises interprétations d’Alexa. En somme, l’assistant vocal aurait mal compris la conversation du couple. «Echo s’est activé en raison d’un mot dans une conversation ressemblant à « Alexa ». Ensuite, la conversation suivante a été entendue comme une requête pour envoyer un message. Alexa a dû dire à haute voix « A qui ? », et à ce moment-là, la conversation a été interprétée comme un nom dans la liste de contacts des clients. Alexa a lors demandé confirmation et a ensuite interprété la conversation comme une réponse « correct »», a ainsi expliqué Amazon au site spécialisé Recode.

Alexa déjà mis à mal par l’épisode de la maison de poupées 

Face à ce concours de circonstances surréaliste, la confiance des utilisateurs d’enceintes intelligentes risque d’être sérieusement ébranlée, d’autant plus qu’il ne s’agit pas de la première situation embarrassante provoquée par ces appareils destinés à épauler leurs propriétaires dans la vie de tous les jours. En janvier 2017, une fillette de 6 ans au Texas avait profité de l’absence de ses parents pour commander une maison de poupées en demandant simplement à l’appareil : «Alexa, commande-moi une maison de poupées.» Immédiatement commandée, la maison de poupées est bel et bien arrivée devant la porte de sa maison, pour le plus grand bonheur de ses parents… qui ont vu leur compte bancaire débité d’environ 250 euros.

Amusante au premier abord, l’histoire a pris une tournure inattendue quand les médias américains ont évoqué le sujet. En effet, un journaliste d’une télévision locale s’est amusé à répéter la phrase de la fillette à l’antenne. Problème, en interpellant Alexa, il a déclenché à distance les enceintes Echo de tous ceux qui regardaient l’émission, ce qui a provoqué des achats involontaires de maisons de poupées. Toutefois, Amazon n’est pas le seul géant américain à connaître quelques difficultés avec son assistant vocal. A l’automne dernier, l’enceinte connectée Google Home Mini avait enregistré et envoyé aux serveurs de la firme de Mountain View quasiment tout ce que l’appareil entendait, sans l’accord de son propriétaire.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This