A la uneActualité Start Me UpBusinessDistributionEuropeInvestissementsStart Me UpTechTV

[Exclu] Le Français Wynd lève 30 millions d’euros auprès d’Orange et de Sodexo

Non seulement Wynd boucle son troisième tour de table après trois ans d'existence, mais la start-up a réussi le tour de force de ne s'entourer que de fonds français. Pour cette levée de 30 millions d'euros réalisée en série B, la plateforme de gestion des commandes pour les commerçants (paiement, click & collect, commande, livraison) est financée par le fonds Orange Digital Ventures et le nouveau fonds corporate de Sodexo, premiers actionnaires. Alven Capital et des investisseurs privés sont également présents. Après avoir levé plus de 38 millions d'euros, les fondateurs restent néanmoins majoritaires.

D'abord une solution pour gérer les commandes des restaurants, Wynd digitalise aujourd'hui tous les points de ventes de ses «comptes cibles», explique Ismaël Ould, co-fondateur. Des hôtels familiaux gérés par sa première plateforme, l'entrepreneur de 28 ans propose aujourd'hui une solution clé en main pour gérer directement les produits de la boutique, tout en s'intégrant à l'ERP. Adidas, Elior, Natixis, Galeries Lafayette, Total, entres autres, ont souscrit à la plateforme SaaS pour le retail, mais aussi dans les secteurs du luxe, de la santé, ou de l'immobilier. La start-up pense d'abord expansion client, avant l'expansion géographique qui doit se poursuivre en Europe, au Moyen-Orient et bientôt aux États-Unis.

Pour Orange, il s'agit d'accélérer vers un nouveau modèle de plateforme de services B2B que l'opérateur compte à terme déployer. «Cet investissement ouvre des perspectives importantes d’amélioration des parcours clients que nous pourrions proposer, un des axes de notre plan stratégique Essentiels2020», présentait Pierre Louette, directeur général adjoint d’Orange, lors de la série A en 2015. De son côté, Sodexo, qui vient de lancer un fonds de 50 millions et arrive au board de Wynd, compte lancer de nouveaux services dans la restauration collective et d'entreprise. 

Cette levée de fonds doit lui permettre «d'accélérer, aller vite parce que beaucoup de multinationales doivent remplacer les infrastructures IT de leurs points de vente», détaille la société qui revendique plus de 5 000 points de vente reliés à sa solution cross-canal. Face à la solution des Français, les offres de gestion dans les cloud des Salesforce, SAP (Hybris), Oracle, mais aucune, estime Wynd, de manière native pour connecter la boutique aux ventes.

[tabs] [tab title= »Wynd : les données clés »]

Fondateurs : Ismaël Ould, Arthur Perticoz

Date de création : 2013

Siège: Paris

Effectifs: 80

Levées de fonds : 1,8 million (2014), 7 millions (2015)

Secteur: commerce connecté

 [/tab] [/tabs]

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This