AcquisitionActualitéAmérique du nordAsie

Le Japonais NTT Data Corp s’offre Dell Services pour 3 milliards de dollars

NTT Data Corp, la division IT du groupe Nippon Telegraph & Telephone Corp, est parvenue à un accord définitif avec Dell en vue d'acquérir Dell Services, le département spécialisé dans les services IT (services d'infrastrucre, de cloud, d'applications…) de l'Américain. Le montant de l'opération serait de 3,06 milliards de dollars (environ 2,7 milliards d'euros), selon le Wall Street Journal.

Avec cette acquisition, NTT Data veut renforcer sa présence aux Etats-Unis. «Nos investissements dans les services numériques, la modernisation des applications, des outils, l'automatisation et les modèles «as-a-service», ont permis aux clients de Dell Services de simplifier leur environnement informatique (…)», déclare dans un communiqué Michael Dell, le président et PDG de Dell.

Précédentes acquisitions

Cette cession survient alors que Dell a acquis EMC, une entreprise spécialisée dans l'hébergement de données, l'an passé pour 67 milliards de dollars, un record. Pour financer cette acquisition, le groupe informatique américain compte dégager des fonds avec la vente de certaines de ses activités.

Ce n'est pas la première fois que NTT Data procède à une opération de croissance externe. En 2011, la société avait mis la main sur Value Team, une entreprise basée en Italie, tout comme Wizardsgroup, pour se renforcer en Asie-Pacifique, en 2015.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le Japonais NTT Data Corp s’offre Dell Services pour 3 milliards de dollars
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence
discord
Discord lève 500 millions de dollars et double sa valorisation
A la rencontre de Michel Meyer, Technical Program Manager pour Facebook, basé à San Francisco
[Silicon Carne] Creation economy: comment l’industrie de la création fait sa révolution
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied