ActualitéTech

Le mobile au centre de la conférence « Mobile it ! » de Girlz In Web le 13 février

Pour cette seconde édition des Amphis de Girlz In Web, le mobile est à l’honneur le 13 février prochain, de 19h30 à minuit, au Palais Brongniart à Paris. A l’occasion de cette conférence, un tour d’horizon de l’existant et un aperçu du potentiel du marché mobile sera dressé grâce à 4 intervenantes spécialistes.

En 2014, les connexions à Internet via mobile devraient dépasser celles via ordinateur, le marché du mobile explose et connait une véritable révolution. Géolocalisation, paiement mobile, QR codes, réalité augmentée, comment ces technologies révolutionnent-elles nos usages ?

 

Au programme de cet amphi :

  • Panorama sur le marché et les usages : chiffres clés et métrics (Blandine Silvermann, Directrice Mobile France de ComScore)
  • La tendance du SoLoMo (Sandrine Dirani, co-fondatrice de Promogaïa et DG de Plyce-Promogaïa)
  • Enjeux du gaming grâce aux nouveaux devices (Fanny Bouton, bloggeuse et chroniqueuse High Tech, créatrice de la Fanny’s Party et fondatrice de 1000110)
  • Vision et perspectives par un opérateur historique (Alice Holzman, Directrice Marketing Grand Public d’Orange)

La conférence sera suivie d’un cocktail pour laisser le champs libre aux discussions et au networking.

Réservez dès maintenant votre place pour l’événement.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le mobile au centre de la conférence « Mobile it ! » de Girlz In Web le 13 février
[Webinar] Expérience collaborateur, intranets : comment se préparer à l’arrivée de Microsoft Viva
AssurTech: la startup française Zelros lève 11 millions de dollars auprès de BGV et ISAI
reddit
Reddit profite de sa popularité pour lever 116 millions de dollars supplémentaires
Gig economy: la Commission européenne se penche sur le sort des travailleurs des plateformes
clubhouse
Nouveau rendez-vous pour le Débrief de la semaine sur Clubhouse
Les données médicales de près de 500 000 Français fuitent sur Internet