EuropeTech

«Le plus difficile de la crise des télécoms est passé» indique Martin Bouygues

Lors de la publication des résultats de son groupe, Martin Bouygues est revenu sur les chiffres de sa filiale télécom. L’opérateur accuse un recul de son chiffre d’affaires, qui atteint néanmoins les 4,4 milliards d’euros en 2014. L’an passé, la société a enregistré une perte nette de 41 millions d’euros.

Cela étant, Bouygues Telecom a recruté 415 000 nouveaux abonnés sur son offre triple play à moins de 20 euros, et 220 000 sur son offre mobile. Au final, la société compte 13 549 000 clients à fin décembre 2014, en progression de 393 000 abonnés par rapport à 2013.

Afin d’améliorer sa rentabilité, le groupe veut faire évoluer son organisation. Un plan de départ volontaire très coûteux pour l’entreprise a été finalisé fin janvier 2015, 1400 salariés étant concernés. Sur le plan marketing, une simplification des offres devrait contribuer à améliorer la gestion client et son coût. Un impératif si Bouygues Telecom souhaite tenir ses ambitions sur la qualité de l’expérience client.

Enfin sur la question d’un éventuel rachat par SFR-Numericable, Martin Bouygues répond : « c’est nous qui sommes l’acquéreur naturel de SFR, Orange et Numéricable ». L’avenir le dira; les surprises ne manquent pas sur le marché télécom.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
«Le plus difficile de la crise des télécoms est passé» indique Martin Bouygues
Pourquoi la French Tech a aussi besoin d’investisseurs français ou européens?
eCommerce : ManoMano, les débuts d’un acteur atypique sur un marché archaïque
Pasqal, fer de lance de la France dans le quantique
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse
Tim Cook, quel bilan après 10 ans à la tête d’Apple ?