ActualitéManagement

Le président de Paypal, nouveau PDG de Yahoo!

Selon les informations du blog All Things Digital (Wall Street Journal), Yahoo! serait sur le point de nommer un nouveau PDG. L’annonce pourrait s’effectuer dans les heures qui viennent.

D’après plusieurs sources concordantes évoquées dans l’article, Scott Thompson, président de Paypal depuis 2008, devrait être le prochain PDG à prendre les rênes du groupe.

Pour rappel, en septembre dernier, Yahoo! avait remercié son ancien PDG Carol Bartz. Mise en place en janvier 2009 en remplacement de Jerry Yang, le cofondateur de Yahoo!, Carol Bartz n’avait donc occupé ses fonctions que pendant deux ans et huit mois.

Lors de ce licenciement, Yahoo! avait déclaré qu’il entreprenait « une série d’options stratégiques, y compris la vente éventuelle de tout ou partie de l’entreprise. »

Depuis le débarquement de Carol Bartz, la société a été gérée par le conseil d’administration et son directeur général intérimaire Tim Morse, qui occupait jusqu’alors les responsabilités de directeur financier.

Pour l’heure, ni eBay ni Yahoo! n’ont fait de commentaire sur cette probable et imminente nomination.

L’annonce pourrait par ailleurs intervenir alors que plusieurs acteurs ont manifesté leur intérêt pour racheter la société. Parmi eux : le chinois Alibaba, Microsoft ou encore Jerry Yang, toujours lui !

MAJ : La nomination de Scott Thompson, président de Paypal a été officialisée

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le président de Paypal, nouveau PDG de Yahoo!
Twitter devance Clubhouse en lançant son rival Spaces sur Android
IA: les États-Unis bientôt distancés par la Chine? L’ex-PDG de Google alerte
Comment l’industrie du jeu vidéo a explosé ses records en France
Microsoft lance Mesh, une plateforme pour se réunir sous forme d’hologrammes
Livraison de repas: Uber scinde la branche robotique de Postmates pour créer une entreprise indépendante
Instacart lève 265 millions de dollars pour atteindre une valorisation de 39 milliards