AcquisitionActualité

Racheté 152 millions d’euros, Wahanda va proposer ses recettes beauté en France

Mettre en relation les salons de beauté et les spas avec leurs clients: tel est l’objectif de Wahanda. Ce site créé à Londres en 2009 vient d’entrer dans le giron de la Japonaise Recruit Holdings qui l’a racheté pour 112,5 millions de livres, soit environ 152 millions d’euros. Ceci la valorise à hauteur de 145 millions de livres, soit 197 millions d’euros environ.

Sur ce site, les particuliers peuvent réserver un rendez-vous dans l’un des 8 000 salons européens référencés. L’essentiel des instituts référencés se trouve au Royaume-Uni, en Suisse, en Allemagne, en Lituanie et en Autriche. Trois autres pays sont prévus au lancement dont la France. Pour l’instant, le site en .fr est existant mais très peu de salons s’y sont inscrits.

30 millions de livres investis

Cofondée par Lopo Champalimaud, ancien directeur du département european lifestyle chez Lastminute.com, Wahanda avait précédemment levé plus de 24 millions de livres. Elle avait elle-même racheté plusieurs sites européens proposant le même service de mise en relation. D’abord l’Autrichien Beautycheck, puis l’Allemand Salonmeister. En janvier, elle avait mis la main sur l’agence de développement d’application pour mobile lituanienne Lemon Labs.

De son côté, la holding nippone Recruit Holdings détenait déjà 10% des parts de la start-up et monte à 70% grâce à ce nouvel investissement. Elle investit dans le même temps 30 millions de livres (soit 40,6 millions d’euros) pour étendre la présence de Wahanda sur le Vieux continent, comme évoqué ci-dessus. Elle détenait déjà des parts dans Hot Pepper Beauty, un site basé sur le même principe que Wahanda couvrant le Japon.

En France, il existe Balinea,une start-up parisienne fondée en octobre 2010. Le concept est également celui de la réservation de soins de beauté et de séances bien-être. Elle opère aussi en B to B en opérant un logiciel de gestion des points de vente pour les commerçants partenaires et avait levé 1,5 million d’euros en juillet 2014.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This