ActualitéEuropeHealthcareInvestissementsLes levées de fonds

Kry lève 53 millions d’euros pour déployer sa plateforme de télémédecine en France et au Royaume-Uni

Le montant

Kry annonce avoir bouclé une série B de 66 millions de dollars, soit 53 millions d’euros. Ce tour de table est mené par Index Venture, aux côtés de ses investisseurs actuels Accel, Creandum et Project A. En 2014, la plateforme avait déjà réuni près de 23 millions de dollars (20 millions d’euros), lors d’une série A, en juin 2017. Au total, la startup suédoise de e-santé aura levé près de 92 millions de dollars, depuis sa création en 2014.

Le marché

Kry est une application disponible sur mobiles et tablettes, proposant la consultation vidéo. La société promet un accès simple à des professionnels de santé en moins de 15 minutes et a enregistré plus de 350 000 consultations en moins de deux ans. En Suède, Kry revendique 3% des visites médicales et collabore avec plus de 300 médecins. Outre son marché domestique, la société opère également en Norvège et en Espagne. La startup a été fondée en Suède en 2014, pays pionnier en Europe dans le développement de la médecine numérique qui a notamment permis aux acteurs digitaux de la santé d’intégrer le système de remboursement de santé public.

D’autres startups tentent de créer d’imposer l’usage du video-call dans l’espace médical : Push Doctor au Royaume-Uni, Doctor on Demand aux Etats-Unis. En France aussi, différents acteurs cherchent à se positionner sur le secteur de la télémédecine qui suscite de fortes attentes, notamment pour lutter contre les déserts médicaux et mieux contrôler les dépenses de l’assurance-santé, même s’il peine encore à décoller. On peut notamment citer les pure-players comme Qare, Visiomed, Médecin Direct, HelloCare ou même la plateforme de prise de rendez-vous Doctolib qui a des projets en la matière, aux côtés des initiatives portées par les assureurs et les mutuelles, comme le groupe mutualiste VYV qui a pris le contrôle de MesDocteurs.com en novembre 2017.

Les objectifs

La priorité de ce nouveau financement est donnée à l’expansion internationale du service : la société indique vouloir utiliser cet investissement pour « renforcer ses équipes internationales et poursuivre son développement géographique, notamment en France et au Royaume Uni. » Mais il s’agira aussi d’élargir l’offre médicale sur les marchés existants, constitués actuellement de la Suède, la Norvège et l’Espagne. La startup devra cependant réfléchir à son modèle économique, quitte à le faire varier selon les spécificités des territoires, notamment dans l’organisation des systèmes de santé.

Les données clés

Fondateurs : Fredrik Jung Abbou, Joachim Hedenius, Johannes Schildt, Josefin Landgård
Création : 2014
Siège social : Stockholm
Activité : e-santé ; téléconsultation sur mobile et tablette
Financement : 66 millions de dollars en juin 2018. 92 millions de dollars au total depuis sa fondation.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This