ActualitéBusinessCorrespondantsTech

[Made in Suède] 18 start-up suédoises à suivre en 2018

Par Erwan Derlyn, correspondant FrenchWeb

2017 a été une autre année record pour la scène technologique Suédoise avec plus d’1,2 milliard de dollars investis dans 442 entreprises, et 2018 s’annonce toute aussi fructueuse.

L’introduction en Bourse annoncée de sa start-up star, ​Spotify​, devrait naturellement être un grand moment pour la région Nordique en 2018. Toutefois, les IPO potentielles d’​iZettle​ ou de ​Klarna​ pourraient avoir un impact à long terme encore plus important pour la région. Cela devrait se traduire par l’injection de nouveaux investisseurs locaux plus expérimentés que jamais et prêts à investir dans la nouvelle génération de jeunes pousses venues du Nord.

Pour FrenchWeb, ​j’ai demandé à mon réseau sur LinkedIn​ de nommer les représentants de la nouvelle vague de start-up made in Suède. De la santé à la finance en passant par l’éducation, elles mettent à l’heure du digital notre quotidien. Voici ma sélection:

En 2017, Natural Cycles est devenue la première application numérique contraceptive certifiée au monde. Une méthode algorithmique et non hormonale, jugée plus efficace que la pilule. ​Fondée en 2013 par un couple de médecins, Raoul Scherwitzl et Elina Berglund, qui a notamment travaillé au sein de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), Natural Cycles revendique déjà plus de 700 000 utilisateurs dans plus de 160 pays. Leur dernière levée de fonds de 30 millions de dollars a​nnoncée en novembre dernier,​ devrait être utilisée pour renforcer leur équipe et préparer un lancement aux États-Unis.

Sana Labs

Laurent Alexandre, l’auteur de «La guerre des intelligences» a tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises dans les médias français. L’intelligence artificielle pourrait conduire à un système éducatif à deux vitesses. Solution? Née en Suède, ​Sana Labs veut mettre l’intelligence artificielle au service d’une éducation démocratique en créant un apprentissage personnalisé à l’échelle mondiale. En intégrant leur solution à des plateformes éducatives, Sana revendique déjà plus de 70 millions d’utilisateurs à travers le monde. Ci-dessous, l’intervention de leur fondateur à Slush en décembre dernier.


Caption: ​Sana Labs veut révolutionner l’éducation grâce à l’intelligence artificielle.

NA-KD

Alors qu’H&M n’est plus roi dans son royaume et peine à rassurer les investisseurs sur leur habileté à vendre en ligne, NA-KD, fondée en 2015, semble elle avoir trouvé la formule. En fournissant des vêtements à la mode et à prix abordable aux millennials branchés principalement relayés par des influenceurs sur les réseaux sociaux. NA-KD vient de lever 45 millions de dollars pour poursuivre une expansion globale. NA-KD sera-t-elle le nouveau Zalando?

Acast

Le podcast est en train de s’imposer petit à petit comme un vrai concurrent de la radio. Fondée à Stockholm en 2014, Acast est une plateforme de podcast englobant tous les éléments qui visent à relier les créateurs, les auditeurs et les annonceurs grâce à une application mobile grand public. En 2017, Acast a levé 19,5 millions de dollars pour développer sa plateforme de podcasting aux États-Unis et pénétrer de nouveaux marchés.

Soundtrack Your Brand

Toujours dans la musique et aussi fondé à Stockholm, Soundtrack Your Brand a pour mission d’éliminer la mauvaise musique de fond. Sa solution B2B est une plate-forme de diffusion de musique sous licence pour les espaces commerciaux et publics. McDonald’s, Starbucks ainsi que des milliers de petites et moyennes entreprises dans une centaine de pays ont déjà remplacé leurs CD et radios par leur service. Leur dernière levée de fonds d’un montant de 22 millions de dollars en série C devrait les aider à continuer leur expansion et améliorer leur plateforme.

KRY

KRY transforme le monde de la santé en le rendant plus accessible et pratique. Leur application vous permet de rencontrer virtuellement un médecin ou un thérapeute via des appels vidéos en utilisant votre téléphone ou votre tablette. Aujourd’hui seulement disponible en Suède, en Norvège et Espagne, KRY devrait utiliser ses 20 millions d’euros levés en 2017 pour s’implanter dans de nouveaux marchés.

Karma

Un tiers de tous les aliments dans le monde sont jetés et l’impact environnemental du gaspillage alimentaire est dévastateur. Karma a construit une application qui aide les restaurants, les boulangeries et les cafés à réduire leur gaspillage alimentaire en vendant leurs surplus aux consommateurs à prix réduits. Après un lancement réussi en Suède, Karma a lancé ses activités à Londres en janvier et d’autres villes devraient suivre prochainement.

Caption: Karma veut éradiquer le gaspillage alimentaire grâce à leur application mobile qui relie les restaurants directement aux consommateurs.

Lifesum est une start-up de santé numérique suédoise dont la vision est d’aider les gens à être plus sains et plus heureux. Fondée en 2013, l’application utilise désormais une technologie poussée de reconnaissance d’images combinée à un système d’intelligence artificielle pour l’enregistrement des aliments et leurs valeurs nutritionnelles, rendant plus accessible le bien être et la diététique.

Tink

Officieusement capitale Européenne de la Fintech, des jeunes pousses devraient suivre les succès des licornes Klarna, Bambora, et iZettle à Stockholm. C’est peut-être le cas de Tink, une application financière qui aide à catégoriser, analyser, et gérer vos dépenses et revenus en connectant tous vos comptes dans une seule et même plateforme. Tink compte déjà 400 000 utilisateurs et souhaite surfer sur la nouvelle directive sur les services de paiement pour se développer rapidement en 2018.

DPOrganizer

Dans la foulée de la nouvelle loi sur la protection des données (RGPD), entrant en vigueur le 25 mai prochain, un nouveau marché est en train d’émerger. Le Suédois DPOrganizer, fondé en 2015, propose une solution logicielle qui aide les entreprises à gérer les défis que le règlement général sur la protection des données implique.

Teamtailor

Teamtailor est une solution tout-en-un pour le recrutement fournissant aux entreprises une plateforme simple et moderne pour attirer, suivre et embaucher. Déjà adopté par la grande majorité des start-up citées dans cette liste, Teamtailor compte plus de 15,000 recruteurs en Europe et le marché Français est une de leurs priorités affichées en 2018.

Dooer

Partant du constat que la comptabilité n’a presque pas changé depuis plus de 30 ans, Dooer veut simplifier la vie des entrepreneurs en digitalisant les services de gestion d’entreprise. Grâce à des technologies novatrices et une application mobile, leur équipe a automatisé des opérations comme la facturation, les bilans et autres comptes de résultat. L’application maintenant bien implantée en Suède devrait devenir disponibles dans d’autres pays d’Europe en 2018.

Fitness Collection

On connait tous le problème des abonnements aux salles de sport, on s’inscrit pour un an en janvier avec pour objectif de les rentabiliser au maximum pour finalement se rendre compte qu’on ne n’en sait jamais servi. ​Fitness Collection veut résoudre ce problème grâce à un nouveau type d’adhésion flexible qui donne accès aux meilleures salles et plusieurs centaines de classes (yoga, crossfit, danse, méditation…). Le tout directement via une application mobile et un abonnement sur-mesure pour ses utilisateurs.

Detectify

Qui dit économie digitale, dit risques accrus de piratage. Les cas Equifax, Yahoo! ou Uber en 2017 peuvent en témoigner. Fondée et soutenue par un réseau mondial de hackers éthiques, Detectify est un scanner qui effectue des tests entièrement automatisés pour identifier les problèmes de cyber sécurité sur des sites web. Une solution préventive plutôt que réactive, déjà utilisée par des entreprises du monde entier.

Einride

En novembre dernier, Elon Musk présentait le premier camion électrique dans la gamme Tesla mais c’est bien une start-up Suédoise qui pourrait gagner le marché du transport routier. Einride a développé le T-Pod, le premier véhicule entièrement conçu et développé pour la conduite autonome et la propulsion électrique. La mission d’Einride c’est d’être un contributeur majeur à une société durable en réduisant les émissions de dioxyde de carbone de l’industrie du transport.

Pas de cabine, tout électrique. Le futur du fret c’est peut-être le T-Pod d’Einride

Challenger Mode

D’ici 2019, l’eSport devrait représenter une industrie d’un milliard de dollars et les sports électroniques ont déjà attiré 292 millions de téléspectateurs l’an dernier. Fondée à Stockholm en 2014, Challenger Mode a pour objectif de rendre accessible l’eSport en rassemblant amateurs et professionnels sur une seule et même plateforme. L’entreprise a attiré des investisseurs de renom tels que Jonas Nordlander, fondateur d’Avito, et même la superstar du foot Suédois, Zlatan Ibrahimovic.

Glue

Dans le futur, fini le problème de pertes de clés, même votre serrure est digitale. Glue Home permet à votre smartphone de devenir une clé sécurisée qui peut ouvrir votre porte n’importe quand et de n’importe où. Le but de ce système IoT c’est de devenir un véritable service de conciergerie numérique à l’échelle mondiale facilitant tout type de livraison, mais aussi l’accès aux bureaux, et une meilleure collaboration dans les communautés.

Coala Life

Toutes les start-up citées ci-dessus ne sauvent pas des vies, mais c’est bien l’objectif de Coala Life qui souhaite gagner une bataille contre ​la principale cause décès au monde: les problèmes cardiaques​. Leur équipe a ​développé et lancé des solutions médicales numériques permettant à chacun d’analyser son cœur, à tout moment et en tout lieu. Grâce à un système d’intelligence artificielle, le Coala Heart Monitor, récompensé par plusieurs prix, détecte les maladies cardiaques en temps réel.

Cette liste est bien sûr subjective et ne représente qu’un échantillon limité du large bassin de jeunes pousses de la région, ​aujourd’hui plus que jamais la Silicon Valley d’Europe​. Mais une chose est sûre, 2018 va être une année passionnante. Des industries vont être réinventées grâce aux idées d’entrepreneurs visionnaires.

Tout au long de l’année, je partagerai l’actualité de la tech Suédoise sur FrenchWeb au travers de portraits, de guides et de chroniques d’opinion.

Le correspondant:

Erwan Derlyn, est consultant en stratégie digitale pour start-up.

Expat Français, basé en Suède depuis 2008, Erwan a commencé sa carrière en agence avant de rejoindre la start-up iZettle entre 2013 et 2016.

Aujourd’hui indépendant, il travaille avec certaines des entreprises à la croissance la plus rapide en Europe dans la FinTech, la musique, la mode, le design, et la santé.

Erwan Derlyn est le correspondant FrenchWeb de Stockholm. Chaque mois, il presente des start-up de la région et commente l’écosystème dynamique de la capitale Suédoise.

Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This