ActualitéBusinessLes levées de fondsStartupTech

Learning game : Fingerprint lève 10,85 millions de dollars auprès de Dreamworks

L’Américain Fingerprint a bouclé une deuxième levée de fonds auprès d’investisseurs privés, dont Dreamworks et le coréen Top Media, pour un montant de 10,85 millions de dollars. En août 2012, Fingerprint avait déjà levé 7,75 millions de dollars auprès de son investisseur historique Corus.

Fingerprint édite des jeux et des applications éducatives mobiles iOS et Android, en mode play-and-learn, via des réseaux mobiles qu’elle conçoit sous sa propre marque, ou pour des clients, dont Samsung. Fondée à San Francisco en juillet 2010 par Nancy MacIntyre, actuelle PDG de la société, et Daniel Klaus, la société affirme qu’elle a introduit plus de 600 nouvelles applications et 50 ebooks d’ici à décembre.

« Les enfants âgés de 1 à 8 ans se connectent près de deux heures par jour selon Common Sense Media. Et la Kaiser Family Foundation affirme que les enfants de 8 à 18 ans passent en moyenne près de huit heures par jour sur les appareils. En comprenant la façon dont les enfants interagissent avec la technologie, nous créons des expériences sûres et de confiance avec des partenaires respectés par les familles » explique Nancy MacIntyre, cofondateur.

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Learning game : Fingerprint lève 10,85 millions de dollars auprès de Dreamworks
« Métaverse », l’univers parallèle qui fait rêver les géants de la Tech
Akka Technologies
Adecco rachète le Français Akka Technologies, valorisé à 2 milliards d’euros, pour créer un géant du numérique
spotify
Résultats trimestriels: Spotify réduit ses pertes et grimpe à 165 millions d’utilisateurs payants
google
Alphabet (Google) dépasse les attentes du marché avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars
Tiré par les ventes d’iPhones, Apple a presque doublé son bénéfice net trimestriel
Bubble lève 100 millions de dollars pour sa plateforme no-code