ActualitéAffaires publiques

Hadopi menace d’attaquer le gouvernement en justice

Je t’aime, moi non plus. L’Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet, ndlr) doit renouveler les membres de son collège. Pour cela, le gouvernement doit publier un décret de nomination… qui tarde à venir. Début juin, l’autorité administrative avait déjà tiré la sonnette.

« 5 mois après l’expiration des mandats, le Collège déplore que les membres ne soient toujours pas nommés. Il sollicite solennellement le Premier ministre pour que cette nomination intervienne désormais sans délai. Cette inertie crée une situation incompréhensible qui porte atteinte à l’action de l’institution, autorité publique indépendante » expliquait-elle dans un communiqué.

Composé d’un collège de neuf membres, trois d’entre eux doivent être renouvelés. Ceux-ci sont nommés par la Cour de cassation, la Cour des comptes, Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA), le président de l’Assemblée nationale ou encore le président du Sénat. Sans le décret du gouvernement confirmant les nominations, l’Hadopi est bloquée dans ses prises de décision.

Aujourd’hui, elle précise que « pour permettre à l’institution d’accomplir pleinement les tâches qui lui sont dévolues par la loi, le collège mandate la présidente pour mettre en demeure l’autorité réglementaire, de procéder aux nominations complétant la formation du collège. A défaut la Haute Autorité serait contrainte de saisir la juridiction compétente ».

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Un commentaire

Share This