ActualitéTech

Les 3 dernières études à découvrir

[Médiamétrie] L’audience de la vidéo en ligne et de l’internet mobile en France…. Les annonces online devant les annonces de presse, selon Xerfi Precepta…. Les femmes adeptes du multitasking…. Zoom sur trois nouvelles études.

[Médiamétrie] L’audience de la vidéo en ligne et de l’internet mobile en France

Les Français : « boulimiques » de la vidéo en ligne ?. 1 an après le lancement de la mesure d’audience de la vidéo sur internet, Médiamétrie a publié vendredi dernier un premier bilan annuel, en s’appuyant sur les derniers chiffres analysés datant du mois de juillet dernier. Sans surprise, l’institut dresse un panorama très dynamique du secteur.

Mediamétrie indique ainsi que :

  • En juillet 2012, 31,6M d’internautes ont regardé au moins une vidéo sur internet, soit 4,6 millions de plus qu’en juillet 2011.
  • En un an, le nombre de vidéonautes a donc progressé de 17,2 %, alors que le nombre d’internautes ne progressait, lui, que de 7,5 % sur la même période.
  • En juillet dernier, 76% des internautes ont ainsi regardé des vidéos en ligne, contre 70% l’année précédente.

Outre le nombre d’adeptes en constante progression, Médiamétrie met en avant un engagement de plus en plus important.

  • En juillet, les vidéonautes ont passé, en moyenne, 3 heures et 53 minutes à regarder des vidéos en ligne, alors qu’ils y consacraient presqu’une heure de moins en juillet 2011.
  • Autre indicateur clef : les adeptes de la vidéo sur Internet consomment, en moyenne, 77 vidéos, soit 17 de plus qu’il y a un an.

Les mobinautes accros à Facebook et Google ? Parallèlement, Médiamétrie a également publié les derniers chiffres de l’audience de l’internet mobile du mois d’août. Sur la période étudiée, 20,4M de Français se sont connectés à l’Internet mobile par un site ou une application, soit 37,7% des Français.

L’institut souligne dans cette étude à quel point la consommation de l’internet mobile est tirée par de grandes marques. Médiamétrie indique par exemple que Google et Facebook touchent près de 85% des mobinautes. Plus précisément, en août 2012, 80,9% des mobinautes ont consulté Google (vs 71,2% en janvier), 70,1% pour Facebook (vs 62,9% en janvier).

Dans le Top 20 des marques figurent également les portails et applications des opérateurs mobiles et les offres des éditeurs. Selon l’institut, ces acteurs atteignent désormais en un mois l’audience qu’ils réalisaient en 3 mois, il y a 2 ans.

Consultez ici les classements de l’audience mobiles par groupes, sites et applications. 


Les annonces online devant les annonces de presse

« Pour la première fois, le marché des annonces sur internet a dépassé en valeur en 2011 (669 millions d’euros de recettes) celui des annonces de presse (635 millions d’euros), » indiquent les analystes de Xerfi-Precepta, dans une étude internationale publiée ce matin. Dans ce nouveau rapport, le cabinet précise qu’après une hausse de 17% des annonces en ligne sur un an, la part d’internet sur le marché total des annonces atteint désormais 51%, contre 7% en 2003.

Au total, en 2011 les annonces online auraient représenté 669M € de recettes à l’échelle mondiale. Cinq principaux segments se partagent ce marché :

  • Les annonces immobilières arrivent en tête avec 215 millions d’euros (32% des recettes)
  • Suivies des annonces d’emploi (145 millions ou 22%)
  • Viennent ensuite le segment des sites de rencontres en ligne (120 millions d’euros ou 18%)
  • Les autres types d’annonces (110 millions ou 16%)
  • Et enfin les annonces d’auto-moto-nautisme (79 millions ou 12%).

Malgré ces belles performances, les experts de Xerfi anticipent un fort ralentissement de la croissance en 2012 (+2%) et même un repli en 2013 (-2%). Malgré ce premier recul attendu, le secteur des annonces sur internet devrait de nouveau atteindre un sommet à plus de 700 millions d’euros en 2015.


Les femmes adeptes du multitasking

Dans le cadre du programme « Women in Media », le cabinet Deloitte vient de publier une étude décryptant la relation des femmes avec les médias dans 8 pays différents.

Selon le rapport, Internet est le 2ème média préféré des femmes dans le monde. Toutefois, selon Ariane Bucaille, Associée Responsable Technologies Media Télécommunication chez Deloitte, « Internet pèse encore peu sur les décisions d’achat ». Il y a ainsi une nette différence entre préférence et influence. En France, par exemple, l’affichage reste le média le plus influent.

L’étude s’est ensuite penchée sur la nouvelle tendance du multitasking, qui consiste à consulter d’autres médias tout en regardant la TV. Selon le cabinet Deloitte, ce comportement est davantage observé chez les femmes que chez les hommes et ce notamment en France (63% vs 43%).

Plus précisément, lorsqu’elles regardent la télévision, les femmes :

  • Consultent et envoient des mails (+27% par rapport aux hommes),
  • Naviguent sur le net (+16%),
  • Lisent un magazine (+38%),
  • Se rendent sur les médias sociaux (+27%),
  • Ecrivent un SMS (+34%)
  • Ou bien encore achètent en ligne (+28%).
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This