ActualitéBusiness

Les films Netflix privés de compétition à Cannes

Conservatisme ou nécessaire défense des productions cinématographiques ? Le débat est lancé. Dans un entretien accordé au Film français, Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a confirmé que la nouvelle règle selon laquelle « tout film qui souhaitera concourir en compétition devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises », sera bien appliquée cette année. Ce qui exclut ainsi les productions Netflix.

Cette nouvelle règle avait déjà été évoquée mais qu’à travers un communiqué de presse à la suite de la « polémique Netflix » de la précédente édition. Thierry Frémaux confirme donc qu’elle sera bien appliquée cette année.

L’intransigeance de Netflix

En 2017, deux films estampillés Netflix, Okja de Bong Joon-ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach, ont été présentés en compétition officielle sans que la plateforme n’accepte de les sortir au cinéma. Les longs métrages n’ont pas gagné de prix, mais leur seule présence avait suffi à secouer le monde du cinéma, et notamment celui des exploitants de salles, qui accusaient Netflix de profiter de l’exposition de Cannes sans jouer le jeu.

Et en 2018, Netflix n’a pas changé d’avis. Dans l’interview, Thierry Frémaux évoque l’intransigeance de la plateforme américaine. « Les gens de Netflix ont adoré le tapis rouge et aimeraient nous présenter d’autres films. Mais ils ont compris que leur intransigeance sur leur propre modèle s’oppose désormais à la nôtre », a-t-il développé. En revanche, ce dernier ne remet pas en cause la qualité des productions qu’il décrit comme « extrêmement brillantes sur le plan artistique ».

Le cinéma et la fameuse chronologie des médias

La règle est donc claire pour Netflix et les autres plateformes comme Amazon ou encore Hulu. Si elles espèrent un jour remporter la Palme d’Or avec un de leur film, celui-ci devra passer par la case cinéma et pas uniquement être diffusé sur leur propre canal. Leurs longs métrages pourront en revanche être présentés hors compétition même s’ils ne sortent pas au cinéma.

Il faut dire qu’en France, il existe la fameuse chronologie des médias. Le gouvernement a d’ailleurs commandé un rapport afin de moderniser ce système dont les premières propositions ont été divulguées dans la presse début mars. Le rapport propose notamment de réduire à trois mois, au lieu de quatre, la période d’exclusivité dont bénéficient les cinémas pour diffuser la plupart des films. Pas sûr que cela suffise à faire s’aligner les intérêts de plateformes comme Netflix et ceux du milieu du cinéma.

Pas de Netflix, ni de selfies

L’an passé, Netflix a dépensé 6,3 milliards de dollars en contenus originaux et acquis, selon les données de MoffettNathanson. Un tel montant place Netflix dans la lignée des acteurs majeurs de production de contenus télévisuels et cinématographiques. La plateforme américaine serait aussi en discussion avec Europa Corp, la société de Luc Besson, pour la production de films labellisé « Original Netflix ».

Thierry Frémaux a aussi profité de son interview pour annoncer l’interdiction des selfies sur le tapis rouge et la fin des avant-premières pour les journalistes à Cannes. L’édition du Festival qui se déroulera du 8 au 19 mai 2018 sera donc bien différente de celle de 2017. À savoir si c’est pour le meilleur.

Tags
Plus d'infos

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

Un commentaire

  1. Netflix n’a pas vraiment le choix…. avec la chronologie des media c’est 36 mois (3 ans!!!) que la plateforme devrait attendre après une sortie au cinéma en France pour diffuser le film (qu’ils auront financé)à leurs abonnés. On marche vraiment sur la tête… Imaginez la tête des américains face à ce genre de règlement local…. 3 ans dans notre monde numérique, c’est juste une éternité… Il serait temps que le monde audiovisuel se modernise, les internautes ont eux fait leur choix et continue de s’abonner toujours plus à Netflix…
    https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/modification-chronologie-medias-remise-a-plus-tard-n62659.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer