A la uneAsieChineLille

[Lille] EuraTechnologies lance un programme d’accélération en Chine

Le parc TIC EuraTechnologies basé à Lille, lance un nouveau programme d’accélération franco-chinois, baptisé «EuraTech in China».  L’accélérateur-incubateur, qui héberge 140 entreprises aujourd’hui, a noué un partenariat avec B.D.C (Business Development Consultants), et d’autres soutiens pour faire bénéficier aux startups innovantes d’un accompagnement spécifique pendant 18 mois. Une opportunité d’attaquer le marché chinois en somme.

raouti-chehih«Le programme est, pour l’instant, limité à quelques entreprises seulement (5 ou 6), peut être 10 mais pas plus », précise Raouti Chehih, Directeur Général d’EuraTechnologies, qui insiste sur la qualité du mentoring et l’absence d’equity dans le cadre du programme.

Concrètement, le programme qui coûte 500HT/mois et sous certaines conditions, repose sur l’accompagnement et l’accès à un réseaux d’experts du marché chinois. Il est composé de 7 conférences-formation, d’un voyage « exploratoire d’une semaine », de networking et de coaching notamment. Le QG se situe à People Squared

Les mentors sont principalement Pascal Delfosse, Vice-Président du groupe Adeo, et de Stéphane Monsallier – Fondateur de System in Motion à Shanghai, Thomas Chen – Head of Accounting and Outsourcing Services at Mazars Shanghai Office, Thibaut Villet – CEO Glamour Sales China, mais aussi  de Julien Chiavassa, Asia Pacific Digital and E-commerce head at Clarins.

«EuraTech in China» proposera aux entreprises accompagnées un accès facilité aux entreprises européennes implantées en Chine. En clair, l’idée est de faire converger les besoins PME et startups et entreprises qui ont déjà mis un pied en Chine, mais font face à certaines problématiques : informatique, SEO, innovation etc… Et plutôt que de faire appel à des agences ou des sociétés et prestataires chinois, ces entreprises françaises pourront travailler en circuit vertueux avec des PME françaises.

«On parle beaucoup des startups. Mais il y a beaucoup de PME avec un vrai produit qui fonctionne, pour qui le marché en Chine est déjà une réalité. Faute de moyens, ces petites entreprises ne peuvent pas concrétiser les opportunités. Le programme d’EuraTechnologies va justement les aider à accéder à ce marché, qui représentera en 2015 le premier marché e-commerce mondial, et l’un des 3 premiers marchés des TIC », indique Raouti Chehih.

Un « matching » qui permettra, au mieux, et pour certaines d’entre elles, de réaliser des joint-ventures avec des sociétés locales, et ensuite de s’attaquer au vrai marché chinois.

EuraTechnologies, qui a déjà entamé une internationalisation via un programme avec l’Université de Stanford depuis plusieurs années, et des implantations dans plusieurs pays, compte dupliquer son programme. L’équipe prévoit une base-arrière sur la région Maroc-Tunisie-Algérie-Afrique sub-saharienne pour la fin de l’année, et au Brésil début 2015.

Raouti Chehih est confiant sur les résultats : «On veut faire des relais de croissance pour permettre aux startups de devenir des PME et aux PME de faire des ETI, en minimisant les risques encourus sur les marchés internationaux ».

A propos d’EuraTechnologies:

EuraTechnologies regroupe plus de 140 petites, moyennes et grandes entreprises, françaises et étrangères, ainsi que des écoles et des laboratoires, investisseurs et mentors… . Incubateur et accélérateur de startups créé il y a 5 ans à Lille, , la  « digitale city » s’étale sur 100 hectares dans une ancienne usine textile pour accompagner par niveau de maturité des entreprises de l’innovation. L’équipe est dirigée par Raouti Chehih et Jérôme Fauquembergue. 

 

Tags
Plus d'infos

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This