ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Luxe: Kering met fin à son partenariat avec Yoox-Net-a-Porter et réinternalise son e-commerce

Le luxe a longtemps eu une relation compliquée avec le numérique. Mais le secteur est-il définitivement en train de rattraper son retard? Signe des temps qui changent, la récente annonce de Kering qui a décidé de réinternaliser ses activités d’e-commerce.

En effet, depuis 2012, le groupe propriétaire de Gucci, Yves Saint Laurent ou encore Balenciaga, s’appuyait sur une co-entreprise créée avec le pure player Yoox-Net-a-Porter (YNAP) afin de développer les sites e-commerces de plusieurs de ses marques.

6% des ventes totales du groupe pour l’e-commerce

«Après un partenariat fructueux de 7 ans avec YNAP qui a atteint ses objectifs, ces activités e-commerce seront transférées à Kering au premier semestre 2020 », développe le groupe qui va donc s’appuyer sur ses équipes internes en matière de technologie et d’opérations. Au premier semestre 2018, les ventes en ligne ont représenté 6% des ventes totales du groupe dans le réseau de distribution en propre, pour en faire le canal de distribution qui connaît la croissance la plus rapide.

«Des actions coordonnées et une expertise partagée avec YNAP ont permis aux Maisons Kering d’améliorer le niveau de service de leurs sites e-commerce. La plupart d’entre eux offrent désormais des services comme la vérification de la disponibilité, la réservation en magasin, la prise de rendez-vous en magasin, la récupération en magasin, l’échange en magasin et l’achat en ligne en magasin», décrit le groupe qui se réserve la possibilité de «développer des partenariats avec des plateformes e-commerce externes lorsque cela s’avère pertinent».

Pour rappel, Yoox Net-A-Porter est le fruit de la fusion en 2015 entre le site e-commerce Net-A-Porter, propriété du groupe suisse Richemont, et la plateforme italienne d’e-commerce Yoox.

Bouton retour en haut de la page
Luxe: Kering met fin à son partenariat avec Yoox-Net-a-Porter et réinternalise son e-commerce
Gig economy: le modèle Uber fait débat dans un nombre croissant de pays
[SEED] Collective.work lève 7 millions d’euros pour permettre aux freelances de travailler en équipe
NielsenIQ fait une nouvelle acquisition avec Foxintelligence
[SEED] LoneScale lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime
Molotov condamné à verser 7 millions d’euros au groupe M6 et à cesser de diffuser ses chaînes
Agroalimentaire: NumAlim lance une base de données pour tout connaître des aliments