ActualitéCorrespondantsLes contributeurs

[Made in Océan Indien] Rwazi: la start-up s’implante avec succès à l’île Maurice

Par Vincent Pollet, correspondant FrenchWeb

Incubée à l’île Maurice à La Plage Factory (Coworking Port-Louis), la start-up africaine Rwazi, fournit des données sur la disponibilité, la visibilité et le prix des produits de grande consommation aux points de vente. Ce nouveau service va permettre aux entreprises de piloter en temps réel l’efficacité de leur distribution par rapport à leur concurrence.

Mesurer avec précision la distribution numérique des entreprises

Fondé en 2018, Rwazi offre des prestations de travail aux «mappers», qui vont récolter des données dans les points de vente avec une application. Cette solution s’adresse à divers profils de clientèle, aussi bien les entreprises de distribution que les organisations à la recherche de données sur les marchés en développement. Les informations, récoltées et affichées sur un tableau de bord, sont prêtes à être analysées, consultées et faire l’objet de prévisions en temps réel. Avant de lancer Rwazi à Maurice dans le but de fournir des services de données pour les marchés en développement, Rutakangwa et Sewankambo ont effectué des études de marché approfondies, d’études de faisabilité avec des experts de l’industrie et mené des essais sur le terrain au Cameroun, en Ouganda et en Tanzanie.

La start-up Rwazi veut combler les lacunes du marché africain

Le concept est intéressant et a fait ses preuves. En effet, Rwazi a déjà cartographié plus de 20 marques à l’île Maurice, dont Coca-Cola, Pepsi, Cérès, Tipco et Rhodes. Par ailleurs, la start-up est déjà en activité en Ouganda, en Zambie et au Rwanda. «Les entreprises s’inscrivent pour activer le cycle où elles veulent optimiser la distribution. Par exemple, vous êtes Coca-Cola, et vous vous abonnez à nous pour vous fournir un flux en direct sur la disponibilité, la visibilité et les prix de Coca-Cola par rapport à Pepsi à Lagos, tout au long de l’année. Avec cela, vous listez et réapprovisionnez rapidement pour augmenter la part de marché», a déclaré Joseph Rutakangwa, fondateur de Rwazi, à Disrupt Africa.

Optimiser la distribution sur les marchés en développement

L’idée de lancer Rwazi est née lorsque Rutakangwa travaillait comme consultant commercial sur des projets d’expansion pour les multinationales. Son rôle consistait à les assister dans l’élaboration de stratégies efficaces pour pénétrer et croître sur les marchés en développement. Les nombreux projets lui ont permis de collaborer notamment avec Eric Sewankambo. «Pour les nombreux projets sur lesquels nous avons travaillé, l’obstacle qu’on rencontrait le plus était le manque de données provenant des pays en développement, en particulier en Afrique subsaharienne», a déclaré Rutakangwa. Il rajoute que «les données sur le marché ne sont pas recueillies, ou ne le sont pas de manière efficace et ne sont pas correctement stockées». Cela représentait un véritable frein pour les entreprises cherchant à mieux pénétrer les marchés et à offrir leurs produits à des prix abordables.

Une forte demande de données sur le marché africain

«D’une part, des dizaines de milliers d’entreprises de biens de consommation ont besoin de données sur des millions de produits provenant de millions de points de vente traditionnels et informels qui ne peuvent pas être consultés automatiquement avec des équipements numériques. En Afrique subsaharienne, 98 % des ventes ont lieu dans des points de vente traditionnels. Il y a donc une forte demande de données», a déclaré Rutakangwa. «D’autre part, des millions de jeunes Africains ont besoin d’activités rémunératrices. Ils utilisent des téléphones intelligents, ont un accès quotidien à internet et ont des points de vente traditionnels dans leur quartier.»

Une application mobile pour les Rwazi mappers

Rwazi réunit ces deux éléments, transformant les jeunes en mappers (cartographes). À l’aide d’une application mobile, les Rwazi mappers récoltent instantanément des informations sur la disponibilité, la visibilité et les prix. Les entreprises peuvent ensuite s’abonner à Rwazi pour obtenir une vue précise et exhaustive en temps réel de leur univers de vente au détail.

Naissance de la start-up africaine incubée à l’île Maurice

La start-up Rwazi a été amorcée grâce au dispositif d’accompagnement du Mauritius Research Council le «National SME Incubation Scheme» (NSIS) dont elle a pu bénéficier grâce à l’incubateur La Plage Factory. «C’était un nouveau niveau de difficulté, car nous étions une start-up africaine, créée par des Africains. Nous avons été contraints d’innover en matière de processus intelligents autour du développement de produits, de la sécurisation de l’espace de bureau et des obligations administratives, de capitaliser sur le talent et de couvrir les premières ventes et le marketing», a-t-il déclaré. Il faut faire ses preuves pour pouvoir convaincre les fonds d’investissement d’accélérer le développement de la compagnie à l’international.

Rwazi est conseillé par les associés expérimentés de l’incubateur La Plage Factory pour préparer une importante levée de fonds pour 2020 afin d’accélérer sa croissance en Afrique. Donner vie à Rwazi a été l’entreprise la plus exigeante, excitante, stimulante et épanouissante de sa vie. «Le parcours est semé d’incertitude. J’ai toujours voulu bâtir une entreprise qui crée une valeur commune en Afrique et dans le monde en développement», a déclaré Rutakangwa. «Il y a six ans, j’ai développé un grand intérêt pour le Big Data et j’ai passé des années à chercher où, comment et avec qui commencer. Aujourd’hui, je travaille de longues heures, sept jours par semaine, tout au long de l’année, et je suis plus heureux que jamais parce que je vis mon rêve.»

Notre correspondant :

Vincent Pollet est le co-fondateur d’ICT.io, une plateforme médiatique qui favorise l’innovation, l’esprit d’entreprise, et met l’accent sur les start-up dans l’océan Indien.
Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international
[Made in Océan Indien] Rwazi: la start-up s’implante avec succès à l’île Maurice
La startup Luko lève 20 millions d’euros pour dévelloper son assurance habitation en Europe
TikTok se lance à son tour dans le commerce social
[DECODE] La publicité, prochain grand levier de croissance d’Amazon
FrenchWeb, BiiG, Netwave : focus sur les offres d’emploi du jour
Les auto-entrepreneurs doivent avoir accès aux négociations collectives, estime l’OCDE
Heetch lève 4 millions d’euros supplémentaires pour accélérer son expansion en Afrique francophone
Copy link