ActualitéBusinessData Room

[Marketing] Weballwin boucle une première levée de plus de 500 000 euros

Weballwin, start-up spécialisée dans l’ergonomie des sites web et e­‐commerce, l’analyse du comportement des utilisateurs et la perception des internautes, vient de finaliser une première levée de fonds, estimée entre 500 000 et 800 000 €, auprès de Seed4Soft, le club des entrepreneurs investisseurs du logiciel, fondé à l’initiative des administrateurs de l’AFDEL.

Créé en 2008 par Jonathan Cherki, Weballwin s’est d’abord spécialisé dans le domaine des pré-tests publicitaires online et offline. La start-up a ensuite développé une gamme de solutions technologiques sous le nom de Content-­Square, visant à améliorer l’ergonomie des sites internet, à optimiser les parcours clients et à multiplier les taux de transformation. Dans cette optique, la société commercialise une série de quatre modules :

  • Publicitest qui interroge les utilisateurs sur leurs attentes, difficultés, remarques, après avoir surfé sur le site internet, puis analyse leurs réactions et comportements.
  • Mousetest qui suit, enregistre et analyse le déplacement de la souris de chaque internaute avec des vidéos et cartes de chaleur.
  • Ergotest qui crée dynamiquement différentes versions d’une page et permet de les tester en « live » auprès d’une partie des vrais internautes (5 à 10 % des utilisateurs).
  • Brandingtest qui mesure et anticipe l’efficacité « Branding » des campagnes publicitaires.

Grâce à cette augmentation de capital, WeballWin compte accélérer son développement en France et à l’international.

Parmi ses clients, la société compte Bouygues Telecom, Ferrero, Michelin, GDF, La Poste, ou encore GroupM, Publicis, Isobar, mais également un panel d’e-commerçants dont La Redoute et les 3 Suisses pour n’en citer que quelques-uns.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Belle performance que de compter tant de grands comptes au nombre de ses clients après seulement 3 ans. Cela prouve, si besoin était, qu’il ne suffit plus d’avoir un site internet. L’important est aujourd’hui de garder les internautes sur le site et de monétiser leur présence !

Bouton retour en haut de la page
[Marketing] Weballwin boucle une première levée de plus de 500 000 euros
Comment le numérique réinvente le monde des livres ?
Cryptomonnaies: PayPal pourrait racheter BitGo, pionnier des transactions sécurisées
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Données de santé: la présence de Palantir dans le suivi du vaccin contre le Covid-19 inquiète
Statut des chauffeurs: Uber et Lyft perdent leur appel en Californie
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?