MediaTech

[Médias] Aufeminin lance « App 4 femmes » et Sud-Ouest mise sur le numérique

Une nouvelle application pour Auféminin.com et une stratégie numérique affirmée pour le Groupe Sud Ouest… Les détails de ces dernières offres.

Bruno Franceschi, le président du directoire du groupe médias Sud Ouest, a déclaré hier lors d’une conférence de presse qu’il espérait que d’ici 5 ans, la moitié du CA du groupe ne viendrait plus du journal papier, mais d’internet et d’autres activités. Chaque semaine, près de 5M de pages du site Sud Ouest sont lues. Le groupe ne manque pas non plus de diversifier son offre en lançant différents sites thématiques sur le vin (traduit en anglais et en mandarin) ou encore le tourisme. Enfin, le président du directoire a annoncé le lancement prochain d’une application iPad payante. Le challenge lancé par Bruno Franceschi reste toutefois de taille puisque la branche numérique demeure encore très marginale (1%) au vu du chiffre d’affaires réalisé par le groupe, évalué à 400M €.

Le site Auféminin.com vient de lancer une nouvelle application iPhone baptisée, App 4 femmes. Gratuit, ce nouveau service propose aux utilisatrices, une sélection des meilleures applications iPhone du moment les concernant et négocie avec les éditeurs des offres promotionnelles. Ainsi, chaque jour une application gratuite est offerte et des réductions sont proposées pour les applications payantes. Les alertes push up, permettent quant à elles d’être tenu au courant des dernières promotions et des meilleures services disponibles.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Médias] Aufeminin lance « App 4 femmes » et Sud-Ouest mise sur le numérique
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Comment La Quadrature du net est devenue le fer de lance de la liberté à l’ère du numérique
Comment Sidetrade s’est imposé comme l’une des références mondiales du cycle order-to-cash
clubhouse
Clubhouse déjà valorisé à 4 milliards de dollars, un an après son lancement
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance