ActualitéMarketing & Communication

Microsoft va céder toute son activité publicité display à AOL et AppNexus

C’est un changement majeur qu’a annoncé Microsoft sur son blog lundi 29 juin. L’Américain s’apprête à léguer la gestion de son activité publicité «display» à AOL – aujourd’hui spécialisé dans les médias et la publicité en ligne – et à la société de publicité programmatique AppNexus. Conséquence directe: plus de 1 200 employés devraient quitter l’entreprise d’après l’agence d’information économique et financière Bloomberg. Certains pourraient retrouver un poste chez AOL ou AppNexus, mais rien de confirmé à ce stade. Les conditions financières de cet accord n’ont pas été dévoilées.

AOL remplacera prochainement Google Search par le moteur de recherche Bing et gérera en direct les ventes de publicité display sur les sites édités par Microsoft, ce qui inclu MSN dans 9 pays dont le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Pour rappel, un accord a été conclu en mai dernier en vue du rachat d’AOL par l’opérateur de télécommunications américain Verizon.

De son côté, AppNexus voit son rôle amplifié. L’entreprise commercialisera la publicité programmatique liée à Microsoft dans 39 pays dont 10 européens.

Cette évolution correspond à un changement de stratégie opéré par Satya Nadella depuis son accession à la direction générale de Microsoft en février 2014. Il recentre peu à peu le champ d’action de Microsoft sur ses activités historiques, dont le cloud computing.

Bouton retour en haut de la page
Microsoft va céder toute son activité publicité display à AOL et AppNexus
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie D] 1 milliard de dollars de plus pour Checkout, la 3ème FinTech la mieux valorisée au monde
OVHcloud: trois mois après son IPO, quel bilan pour le géant français ?