Actualité

Nadya Jahan annonce la liquidation de Mandala Games

Après 3 ans d’activité, le studio de Social Gaming, installé à Nantes, Mandala Games ferme ses portes. Sa fondatrice Nadya Jahan vient de l’annoncer officiellement

« Malheureusement notre partenariat avec l’éditeur 6waves n’aura pas porté ses fruits et aura conduit notre studio à sa perte. De plus, bon nombre d’entreprises dans le social gaming sont en difficultés. Le marché étant devenu très concurrentiel, pas plus que les autres, nous n’avons la trésorerie pour continuer. Par respect pour les salariés et les gens qui m’ont aidé, je préfère m’arrêter maintenant. »

« J’ai créé mon entreprise après avoir découvert l’éco système des startups à San Francisco, j’y ai notamment appris en côtoyant un certain nombre d’investisseurs que l’échec est en soit une forme d’apprentissage. » indique t elle avant de remercier l’ensemble de ses collaborateurs et personnes l’ayant accompagnées dans cette aventure.

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Alors là, je suis juste étonné, moi qui pensais que Mandala se portait bien. Dommage, ceci reste une belle expérience avec de belles productions. Félicitation quand même de ma part.
    Il est vrai que le social gaming chute en ce moment.
    Je suis sur que tu auras suffisamment la capacité de rebondir et d’avancer. Ton prochain projet sera encore meilleur.
    Aux prochains founders Dinners et du courage.

Bouton retour en haut de la page
Nadya Jahan annonce la liquidation de Mandala Games
TousAntiCovid: comment l’application se réinvente pour le reconfinement
TravelTech: GetYourGuide lève 114 millions d’euros auprès de Searchlight Capital et SoftBank
Ciblage publicitaire: Apple défend ses nouvelles restrictions après une plainte déposée en France
Les GAFA toujours plus forts malgré les critiques ?
Après les sanctions contre Huawei, Samsung affiche des résultats exceptionnels
Avec 10,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, Orange confirme ses objectifs en dépit de la crise