ActualitéAmérique du nordBusinessEuropeHR TechInvestissementsLes levées de fondsTech

Nexthink lève 85 millions de dollars pour améliorer l’expérience numérique des salariés

Le montant

À l’heure de la guerre des talents, aucun champ de l’expérience des collaborateurs n’est laissé de côté. La société suisse Nexthink s’intéresse justement à l’un de ces aspects en aidant les entreprises à améliorer l’expérience numérique de leurs employés, tout en réduisant les coûts d’intervention.

Un positionnement qui a su encore convaincre les investisseurs puisque Nexthink, fondé en 2004, vient de réaliser un nouveau  tour de table de 85 millions de dollars. Celui-ci a été mené par Index Ventures. Highland Europe, Forestay Capital ou VI Partners, des investisseurs historiques, ont également participé tandis que Top Funds et Olivier Pomel, co-fondateur de Datadog, spécialisé dans la surveillance pour les applications à l’échelle du cloud, font leur entrée. Il s’agit de la plus importante levée de Nexthink depuis sa création. Sa précédente levée, en 2016, avait atteint 40 millions de dollars.

Le marché

La plateforme développée par Nexthink permet aux services informatiques des entreprises clientes d’avoir une visibilité en temps réel sur les outils numériques des collaborateurs (mobile, ordinateur portable, tablette ou encore ordinateur de bureau) afin de recueillir les commentaires des employés, de prévenir et d’automatiser les corrections. « Les clients connaissent une réduction des incidents informatiques pouvant atteindre 30%, ce qui se traduit par une réduction considérable des coûts de support et une diminution de la frustration des employés », revendique l’entreprise. Son outil est ainsi aussi censé améliorer la productivité des collaborateurs.

Depuis le temps qu’elle est sur le marché, la société a pu asseoir sa notoriété et revendique son installation sur 7 millions de terminaux auprès de 900 entreprises utilisatrices. Elle cite des groupes comme Adobe, Commerzbank, Safran, Tiffany & Co. ou encore Safran.

Mais Nexthink doit se battre sur un marché sur lequel on retrouve également d’importants acteurs américains comme Microsoft, VMware ou encore ServiceNow.

Les objectifs de la Start-up

Nexthink souhaite se servir de cette levée pour poursuivre sa croissance sur ses marchés clés, y compris les États-Unis, et étoffer ses équipes de développement de produits. L’entreprise annonce que de prochaines innovations sont à venir.

Nexthink: les données clés

Fondateurs: Patrick Hertzog, Pedro Bados, Vincent Bieri
Création: 2004
Activité: analyse des opérations informatiques
Siège: Lausanne, Suisse
Financement: 156,2 millions au total

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Nexthink lève 85 millions de dollars pour améliorer l’expérience numérique des salariés
La startup franco-américaine Fieldwire, spécialiste de la gestion de chantier, lève 33,5 millions de dollars
Groupe ADP, Sephora, A.D Environnement : focus sur les offres d’emploi du jour
Next Station lève 1 million d’euros pour étendre sa plateforme de recrutement à l’étranger
Comment passer de l’outil digital en silo à un système de soins transformé?
La Nouvelle-Calédonie, seule terre d’Outre-mer lauréate des « Territoires d’innovation »
WeWork va « probablement repousser » son introduction en Bourse à octobre
Copy link