ActualitéMedia

Le Nouveau Monde 2.0 investit le ministère d’Eric Besson

« Internet est un accélérateur de croissance. Dans les 13 premières économies mondiales, il est à l’origine de 21% de la croissance économique. Il crée 2,6 fois plus d’emploi q’il n’en détruit« , indique  Eric Besson, le Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique. Ce dernier organise ce Vendredi 21 octobre, en son ministère, un séminaire international baptisé : » Nouveau Monde 2.0, construisons l’Internet du futur« .

Rythmée par des sessions plénières, la journée s’organise autour de plusieurs thématiques:

  • « L’innovation, amie ou ennemie des réseaux ? « 
  • « Comment rendre compatible le modèle économique d’Internet et le respect de la vie privée? »
  • « Tous contre les fractures numériques: Internet pour tous »
  • « Quel agenda pour la sécurité des réseaux? »

Plusieurs acteurs du monde politique, économique et média animent ces débats et plénières.

Ce matin, lors de la session « innovation, amie ou ennemis des réseaux? », on pouvait entendre Mme Neelie Kroes, Vice-présidente de la Commision européenne, chargée de l’agenda numérique, Jean-Philippe Courtois, Président de Microsoft International, ou encore David Drummond, Vice-président en charge du développement de Google.

Chacun a exposé sa vision de l’innovation – amie des réseaux c’est certain- mais aucun ne s’est prononcé clairement sur le financement de cette innovation.

Le vice-Président de Cisco, Robert Pepper, a insisté sur l’essor de la vidéo, en prédisant que 2/3 du trafic se fera sous ce format en 2015.

Stéphane Richard, P.d.g d’Orange, estime que l’Internet doit conserver son caractère « open source ».

Les débats se poursuivent cet après-midi, et sont retransmis en direct ici. Un Tweet Wall est également accessible (#NMwww).

Un commentaire

  1. « Comment rendre compatible le modèle économique d’Internet et le respect de la vie privée? »
    Ce n’est certainement pas Visa qui pourra répondre à cette question. Car malgré ce que l’on serait tenté de croire le N° 1 mondial de la monétique est loin d’être le mieux placé pour promouvoir la sécurité des réseaux, la protection de la vie privée. En effet leur site français invite leurs porteurs à communiquer des informations personnelles voire confidentielles pour pouvoir bénéficier de certaines offres et ce à travers une connexion non sécurisée. Un comble!

Bouton retour en haut de la page
Le Nouveau Monde 2.0 investit le ministère d’Eric Besson
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom