Chiffres ClesData RoomEtudes

[NUMBERS] Combien ont levé les femmes entrepreneures en France en 2017 ?

Pour la deuxième année consécutive, le baromètre StartHer-KPMG donne un panorama de la représentation des femmes dans la Tech en France, avec notamment un focus sur « les levées de fonds des start-up Tech dirigées par des femmes ».

Que faut-il en retenir cette année ?

—Les femmes sont de plus en plus représentées dans le secteur de la Tech: les levées de fonds féminines sont ainsi en croissance de près de 50 % en volume

—Les femmes dirigeantes sont légèrement sur-représentées en amorçage, mais proportionnellement autant présentes que les hommes en deuxième tour et plus (environ 5 % des investissements)

—Les dirigeantes de start-up investissent les secteurs du logiciel et des services informatiques (26% des levées de fonds, soit 13 points de plus que l’an dernier)

Croissance du montant total, mais baisse du ticket moyen

En 2017, parmi les 717 start-up ayant levé des fonds en France, 104 sont dirigées par des femmes : celles-ci sont donc encore largement minoritaires, même si leur représentation a cru de 49% en un an. La croissance des levées de fonds féminines se poursuit aussi en valeur – 142,5 M€ en 2017 – soit une hausse de 13 % par rapport à l’année précédente. Au total, les femmes ont représenté 14,5% des levées en nombre, et 7% en valeur. La levée moyenne des femmes dirigeantes est de 1,5 million d’euros, contre 3,2 millions d’euros pour les hommes.

Crédit : Baromètre StartHer KPMG 2018

Les femmes dirigeantes sont plus confiantes post-Série A

En 2017, les femmes ont levé plus de fonds en amorçage que l’année précédente : 84 % des levées féminines se sont faites en seed, contre 47 % en 2016, avec un montant moyen de 641 000 € (contre un ticket moyen global de 981 000 €).

La proportion des premiers tours de table a fortement diminué chez les femmes dirigeantes (13% en 2017, contre 41% en 2016), comme chez les hommes (19% en 2017, contre 32% en 2016) : le ticket moyen, pourtant en hausse de 35% chez les femmes, pour atteindre 3,5 M€ reste cependant en-deçà de la dynamique globale (6,9 M€, en hausse de 85%).

Sur les deuxièmes tours et plus, les proportions hommes / femmes s’équilibrent, confirmant la qualité et davantage de maturité dans les projets féminins. Si seuls 3 % des levées féminines sont des deuxièmes tours, les dirigeantes de start-up Tech parviennent en effet à lever en moyenne autant de fonds que les hommes, avec un montant de 12,6 M€ (vs. un ticket moyen global de 13,1 M€).

Crédit : Baromètre Starther KPMG 2018

Concernant les acteurs du financement, le crowdfunding perd du terrain au profit du financement par le Corporate Venture, qui représente près de 20 % des levées féminines. La base d’investisseurs « actifs » dans l’entrepreneuriat féminin (plus de 2 levées de fonds féminines) a ainsi doublé en 2017 par rapport à 2016.

L’étude constate d’ailleurs qu’à l’occasion d’entretiens avec des dirigeantes, le possible manque de confiance au moment des levées est surtout présent en phase d’amorçage et disparaît post Série A. Audrey Soussan précise que, quelque soit l’étape, « les femmes nous disent qu’elles obtiennent le ticket qu’elles demandent »

Sur le podium des plus importantes levées « féminines » de l’année, on trouve Frichti à 30 millions d’euros, suivi de Foederis et Clustree à 7 millions chacun.

Les dirigeantes de start-up investissent les secteurs du logiciel et des services informatiques

Si les femmes continuent d’investir en priorité dans le secteur d’Internet (51 % des levées de fonds), elles développent de plus en plus de projets dans le domaine du logiciel et des services informatiques (26 %, en progression de 15 points vs. 2016) opérant un rééquilibrage de leur présence dans des secteurs traditionnellement masculins. On note aussi la confirmation de l’implantation des femmes entrepreneuses dans les biotechs : si leur proportion reste stable dans ce secteur, on peut considérer que 22% des projets menés par des femmes avaient trait au secteur de la santé élargi.

Audrey Soussan, de StartHer, commente : « Dans un marché Tech en pleine ébullition, les levées de fonds féminines poursuivent leur croissance, déjà amorcée en 2016 : les montants levés par les femmes croissent proportionnellement à l’ensemble du marché et la base d’investisseurs actifs dans les entreprises dirigées par des femmes a plus que doublé cette année ! Des tendances prometteuses qui devraient perdurer au cours des prochaines années…à condition d’accélérer la transformation de notre écosystème Tech, à travers des programmes de sensibilisation et d’accompagnement dédiés, dans les écoles, les accélérateurs et les incubateurs. »

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This