Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessChiffres ClesTech

[NUMBERS] Les services d’Apple génèrent 9 milliards de dollars de chiffre d’affaires trimestriel

N’en déplaise aux Cassandre qui prédisent régulièrement le déclin – ou a minima le ralentissement – des ventes de smartphones à la pomme, Apple continue de déjouer les attentes des analystes, avec un Iphone qui oppose une bonne résistance à sa concurrence accrue et à la saturation du marché.

La firme de Cupertino a ainsi annoncé pour le second trimestre de son exercice décalé 2017 / 2018, clôturé au 31 mars, des indicateurs qui démontrent la vitalité de son activité. Le chiffre d’affaires s’est élevé sur la période à 61,1 milliards, contre 60,9 milliards de dollars attendus, soit un bond de 16,1% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Il s’agit de la croissance la plus forte depuis deux ans. Le bénéfice net est en forte progression, à 13,8 milliards de dollars, contre 11 milliards de dollars sur la même période, en hausse de 25,4%. La croissance sur les marchés émergents atteint les 20%, notamment en Chine, où l’iPhone X rencontrerait un grand succès, selon Tim Cook.

52 millions d’iPhone vendus au second trimestre, avec un panier moyen en hausse

Sur ce deuxième trimestre fiscal, Apple a vendu 52,2 millions d’iPhone, en hausse de moins de 3% par rapport à l’année précédente. Même si la croissance en volume est modeste, le chiffre d’affaires généré par iPhone a lui pris plus de 14%, grâce à un panier moyen de 728 dollars, contre 655 dollars sur la même période de l’année précédente. Au total, les ventes des smartphones Apple s’élèvent à 38 milliards de dollars, concentrant ainsi 62% de l’activité de l’entreprise. Apple ne communique pas ses chiffres ventilés par modèle, toutefois Tim Cook, son CEO, affirme que l’iPhone X était son smartphone le plus vendu « chaque semaine du trimestre ».

Performance record pour les services, avec 9 milliards de dollars de chiffre d’affaires

La bonne santé d’iPhone n’empêche pas Apple, première capitalisation boursière au monde, d’entendre les inquiétudes des marchés quant à sa trop grande dépendance au segment smartphones.

Parmi les leviers de diversification identifiés, les services : Tim Cook mise beaucoup sur les revenus issus de ces activités, qui regroupent aujourd’hui l’App Store, iTunes, Apple Music, iCloud, Apple Pay et Apple Care. Apple ambitionne d’en tirer quelque 50 milliards de de dollars de chiffre d’affaires annuel d’ici 2021. Et pour le moment, la dynamique est au rendez-vous : Apple a enregistré un chiffre d’affaires record de 9,2 milliards de dollars sur le trimestre, dépassant aisément les prévisions des analystes, qui en attendaient 8,3. L’App Store, Apple Music, le stockage iCloud et Apple Pay ont d’ailleurs tous dépassé leurs propres records. Apple compte aussi développer son service de SVOD, ainsi qu’un kiosque de presse numérique, probablement sur fondé sur Texture, racheté récemment.

Le segment Autres produits de la société, qui regroupe ses produits connectés (HomePod, Apple Watch, Apple TV, Airpods…) a connu une forte croissance sur la période, avec des revenus en hausse de 38% à 3,95 milliards de dollars. Impossible cependant de distinguer les performances de chaque produit dans cette catégorie fourre-tout : on se doute cependant qu’elles sont davantage tirées par les wearables, montres ou écouteurs, que par l’enceinte connectée HomePod, dont on dit les ventes très décevantes.

Enfin, sur ses autres segments business, Apple a vendu 9,1 millions d’iPad (+2% en volume) et 4 millions de Mac (-3% en volume).

Nouveau plan de 100 milliards de dollars de rachat d’actions

Le groupe a également annoncé décidé un nouveau programme de rachat d’actions de 100 milliards de dollars, un geste notamment permis grâce à la nouvelle réforme fiscale de l’administration Trump, adoptée en décembre dernier. Un taux d’imposition plus favorable permet en effet aux entreprises américaines de rapatrier leur trésorerie placée à l’étranger. Apple dispose d’environ 250 milliards de dollars en dehors des Etats-Unis. Le conseil d’administration a également voté une augmentation de 16% du dividende, porté à 73 cents par action. Apple a précisé avoir rendu à ses actionnaires 275 milliards de dollars entre août 2012 et mars 2018. Après ses annonces, Apple gagnait 3,41% à 174,86 dollars, dans les échanges d’après-séance à Wall Street.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This