ActualitéComData RoomDistributionGregory PouyLes ExpertsTechTransport

Oh Non!!! Encore un post sur les 11 tendances Facebook pour 2016

Oui, évidemment Facebook…comment ne pas en parler en 2016 quand on travaille dans le marketing et l’expérience client ou même l’expérience de marque? Ceux qui me suivent savent que je n’ai jamais été un grand fan de Facebook quand il s’agit de la relation aux marques. Néanmoins, il faut reconnaître qu’ils forcent le respect et qu’ils se sont imposés en occident loin devant n’importe quel autre compétiteur, même Google n’arrive pas à rivaliser sur leur terrain. Voire Facebook prend de sérieuses parts de marché à Google… 

En parallèle et grâce à une croissance externe (What’s app, Instagram, Oculus Rift en particulier et bien d’autres), ils ont réussi à intégrer et transformer de nombreuses lignes de produits et ainsi à rester pertinents sur plusieurs générations d’utilisateurs. Pour ce faire, ils évoluent à grande vitesse et ce n’est pas nécessairement simple de les suivre. Mon ami Michael a créé une présentation afin de parcourir les grandes tendances que l’on peut attendre pour 2016. j’en ai retenu 11 (histoire que ça ne soit pas « les 10 tendances… »!)

1. Les publicités en caroussel sont en pleine croissance

La publicité sur Facebook est de plus en plus acceptée – ce n’est certainement pas la meilleure manière d’utiliser Facebook mais le fait de pouvoir pousser cinq produits plutôt qu’un seul est sans doute la raison pour laquelle les caroussels ont crû de 55% chaque trimestre de 2015 et Facebook y voit tout son intérêt.

2. Les publicités dynamiques (retargeting) vont se développer

Vous l’avez déjà expérimenté, vous allez sur un site ecommerce et vous vous retrouvez avec la publicité du produit que vous venez juste de voir ou son équivalent quand vous allez sur Facebook. Une publicité dynamique qui a évidemment une pertinence élevée tant pour le consommateur (sauf s’il a déjà acheté autre part) que pour les marques puisque ce petit rappel permet des taux de transformation élevés.

3. Mobile, mobile, mobile

Le mouvement est en route depuis le rachat d’Instagram car Facebook avait clairement raté le virage du mobile. Est-ce nécessaire de développer? Le mobile est devenu depuis un moment la principale plateforme pour Facebook et d’ailleurs, les publicités sur mobile représentent 80% des revenus de Facebook sur le dernier trimestre de 2015. Cela va avoir des impacts sur le design de l’expérience des publicités que l’on va voir sur Facebook – Si vous êtes créatifs, pensez-y!

4. Buy button

Facebook se rêve d’être une plateforme de commerce (pour récupérer vos numéros de carte bleu et encore mieux vous connaître et gagner plus d’argent) et on se souvient tous du four du f-commerce. C’était trop tôt, désormais l’usage s’installe et Facebook devrait développer ces boutons un peu partout à l’international. Ils ont envie et besoin de devenir une plateforme business, comptez sur eux pour le pousser donc.

5. L’intelligence artificielle avec Messenger M

Ah l’intelligence articielle… On lit beaucoup d’articles et on ne voit pas grand chose si on n’y est pas particulièrement initié. Siri a surtout été reçu comme une blague et Facebook pourrait donc être le premier à faire gouter le grand public à l’intelligence artificielle. L’intéraction se fait par texte (un peu comme dans la dernière application de Quartz) et devrait permettre de réserver un restaurant ou vous aider dans votre shopping. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire ce papier sur l’intelligence artificielle si ce n’est pas déjà fait.

 6. Messenger au coeur de la stratégie de Facebook?

Mark Zuckerberg a beaucoup insisté il y a un an pour montrer tout ce qui allait être possible sur Messenger. Il semble qu’ils copient simplement le modèle chinois de WeChat qui permet de faire un peu tout à travers l’application. Déjà l’e-commerce a été intégré (plutôt que de recevoir mille e-mails puis de chercher le contact de la relation clients…tout se gère sur Messenger). D’ailleurs depuis le milieu 2015, il est désormais possible d’avoir un compte messenger sans avoir de compte Facebook. Logiquement donc, la publicité contextualisée devrait arriver dans Messenger.

7. On va enfin arrêter de compter les «likes»

Ahhhh, les vanity figures…ils ne servent pas à grand chose mais la plupart des marques les suivent avec beaucoup d’attention et les adorent: combien de likes??? Désormais, les consommateurs ne sont plus limités aux likes mais peuvent partager de nombreuses émotions de la colère à l’amour. Cela sera sans doute plus intéressant, un peu comme un NPS score mais cela restera malgré tout un simple indicateur, pas un KPI.

 8.  Facebook «Uber» service?

Facebook a déposé une patent sur le partage de transports (un peu comme Uber ou Blablacar) – a priori un peu loin de leur coeur de métier mais ils pourraient intégrer un service directement dans les événements pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pourquoi pas le mettre aux noms des marques…hop et tout d’un coup cela fait du sens.

9. La video et la réalité virtuelle

Ce n’est un secret pour personne, Facebook fait du dumping sur la publicité vidéo pour gagner des parts de marché sur le leader incontesté Youtube. Avec le rachat d’Occulus Rift, Facebook va nécessairement aller beaucoup plus loin et on peut attendre qu’en 2016, l’offensive sur Youtube continue mais qu’en plus de nouveaux formats arrivent comme le 360°, les vidéos verticales ect… – toujours sans son. On attend une marque qui sera assez maligne pour hacker ce son manquant comme les videos contituées de textes par exemple. Avec la video viennent évidemment les différents formats: les GIFs animés, les cinémagraphes, les photos de profils vidéos et….

10. Facebook live: diffusez en direct et simplement

On se souvient tous lorsque Louis Vuitton avait créé l’impensable: diffuser en live leur défilé sur Facebook. Nous étions alors tous très impressionnés. Avec l’avènement des apps de live streaming, cela devient plus classique et Facebook va évidemment s’engouffrer dans cette brèche et d’autant plus avec la réalité virtuelle même s’il y aura nécessairement des étapes. En France Jean Louis Aubert en fait un usage intelligent depuis chez lui. On pourra être aux événements partout sans y être vraiment invités. Cela a des impacts forts sur des secteurs comme la mode par exemple.

11. La qualité vs la quantité

De nombreuses marques se sont lancées dans une course éperdue dans la creation de contenus au kilo, le résultat a été un bruit inaudible pour les utilisateurs. Les marques commencent à comprendre que la qualité importe beaucoup plus. Dior avec son documentaire Dior and I l’a très bien compris d’ailleurs – un excellent exemple de brand content parfaitement mené par la marque qui vous passe comme message que peu importe le designer et les paillettes, ce qui importe c’est que les équipes derrières ne changent pas et que c’est eux qui détiennent le savoir faire de la marque, l’héritage!

Lire aussi : Réalité virtuelle: Samsung et Facebook veulent se tailler la plus grande part du gâteau

Quartz lance l’application de news qui dialogue avec les lecteurs

[tabs] [tab title= « A propos »]

pouyGrégory Pouy est le fondateur de LaMercatique, un cabinet de conseil de transformation digitale axé sur la partie marketing. Basé entre New York et Paris, il est « expert » marketing pour Frenchweb.fr. Pour suivre ses écrits et échanger avec lui :

Son blog: http://www.gregorypouy.fr

Son compte sur Twitter: @gregfromparis

[/tab] [/tabs]

Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This