Data RoomMedia

On mémorise mieux un texte lu sur papier que sur un iPad

Miratech, société d’études sur les expériences utilisateurs, vient de publier une étude sur la différence de perception d’une même information lue sur un journal papier et sur un iPad.

Le panel était composé d’une centaine d’utilisateurs réguliers de la tablette sur la base d’une même édition du journal 20 minutes. Leurs comportements ont été analysés grâce à une technologie d’eye-tracking et leur mémorisation des articles mesurée à l’issue du test.

Premier enseignement, la durée de lecture ne varie pas significativement d’un support à l’autre sur un article (1 minute 11 secondes pour lire un article sur papier contre 1 minute 13 secondes sur iPad soit – de 3%). L’eye-tracking révèle que la répartition du regard est identique mais les regards sont plus longs sur le support papier (275 ms sur un journal papier contre 231 ms sur l’iPad).

Les tests de mémorisation sont assez nettement à l’avantage du papier, ce qui réjouira la presse traditionnelle, puisque 20% des utilisateurs mémorisent mieux un article sur ce support. Le contenu y est donc mieux assimilé selon Miratech.

En juillet dernier, une étude similaire menée par Jakob Nielsen mesurait une vitesse de lecture d’une livre 6.2% plus lente sur iPad que sur papier, 10.7% dans le cas du Kindle, , mais concluait, comme celle de Miratech, à une différence trop peu significative.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
On mémorise mieux un texte lu sur papier que sur un iPad
Twitter devance Clubhouse en lançant son rival Spaces sur Android
Désinformation sur les vaccins: Twitter bloquera les utilisateurs au bout de cinq rappels à l’ordre
Zoom: propulsée par le confinement, l’app de visioconférence se prédit un bel avenir
Le réseau social conservateur Gab piraté par des hackers militants
Facebook
Accusé d’avoir illégalement recueilli des données biométriques, Facebook débourse 650 millions de dollars pour clore le litige
Streaming: face aux géants américains, la bataille des plateformes fait rage en Europe