ActualitéEuropeTech

Open innovation, 5G, relation clients… Comment Stéphane Richard veut redresser Orange

Orange n’a cessé de voir son chiffre d’affaires baisser depuis 2010. Stéphane Richard en a pris la direction générale en mars 2010, puis la présidence-direction générale un an après. Sur 2014, le chiffre d’affaires atteint 39,4 milliards d’euros contre 43,5 milliards sur 2012 et 45,5 milliards en 2010. Le résultat net a chuté de 42,6 % entre 2013 et 2014, passant de 2,13 à 1,2 milliard d’euros. L’Ebitda retraité était de 12,2 milliards d’euros en 2014, en recul de 3,6%.

Pour redresser la barre, Orange vient de mettre sur pieds un nouveau plan stratégique baptisé « Essentiels 2020 », présenté ce mardi matin.

Le groupe souhaite renforcer sa démarche d’open innovation. Cela passe par l’accompagnement de plus de start-up. Le groupe va renforcer le dispositif Orange Fab, ainsi que ses prises de participation via deux fonds d’investissement: Iris Capital management (créé avec Publicis en 2012 et doté de 300 millions d’euros) et Orange Digital Ventures (20 millions d’euros sur un an). Le groupe de télécommunications entend aussi investir dans le paiement mobile et l’Internet des objets.

Tripler les investissements dans la fibre en France

D’autre part, il va investir 15 milliards d’euros dans ses réseaux d’ici à 2018. Ici, l’ambition est d’améliorer ses infrastructures pour préparer l’arrivée de la 5G à l’horizon 2020. En Europe, Orange espère atteindre une couverture 4G dépassant 95% dans les pays européens où il est présent. Le groupe va aussi développer des infrastructures en Afrique et au Moyen-Orient pour y développer la 4G d’ici 2018.

En France, l’opérateur va tripler ses investissements dans la fibre afin  de passer de 3,6 millions de logements raccordables fin 2014 à 12 millions en 2018 puis 20 millions en 2022.

Abandon du fonctionnement en silos

Côté gestion de la relation clients, Stéphane Richard veut individualiser et personnaliser davantage la relation, à la fois en ligne, en magasin, sur la hotline… Une offre multi-canale sera privilégiée, avec un abandon du fonctionnement en silos (réseau physique, site commercial, plateforme d’appels). Présent dans 29 pays, le groupe comptait 244 millions de clients dans le monde au 31 décembre 2014, dont 185 millions de clients du mobile et 16 millions de clients haut débit fixe.

Orange employait environ 156 000 personnes au 31 décembre 2014, dont 99 400 en France. Pour l’instant, de nombreuses questions restent en suspend : quelle stratégie sur le cloud ? Et sur les contenus (face à Netflix et consorts)?

Le groupe annonce ce 17 mars les objectifs financiers suivant: un chiffre d’affaires 2018 supérieur à celui de 2014, un EBITDA retraité 2018 supérieur à celui de 2014 et un maintien du dividende de 60 centimes d’euros par an au minimum sur la période 2015-2018.

Lire aussi:

>> Orange reprendrait la maîtrise de Cloudwatt

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Open innovation, 5G, relation clients… Comment Stéphane Richard veut redresser Orange
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse
[Silicon Carne] Du réel au virtuel: comment allons-nous reproduire nos vies dans le metaverse?
FoodTech: débuts en fanfare à Wall Street pour Toast, spécialiste des logiciels pour restaurants
HR Tech: l’Allemand CoachHub rachète la startup française de coaching professionnel MoovOne
Comment Céline Lazorthes et Jonathan Benhamou veulent améliorer le quotidien des patients atteints d’un cancer