A la uneParisStartupStartup ChannelTech

OpenDataSoft: «La valeur d’une donnée est souvent produite par un autre secteur que celui qui la crée»

«Les entreprises voient le potentiel qu’il y a dans les données, mais ne savent pas exactement qu’en faire», explique à Frenchweb Jean-Marc Lazard. Pour répondre à cette problématique, il fonde en 2011 OpenDataSoft, une start-up parisienne qui édite une plateforme pour récupérer et visualiser les données d’une entreprise afin d’obtenir un premier aperçu sur l’activité. Ensuite, «nous aidons aussi à les publier sous forme d’API afin de toucher un écosystème d’innovateurs qui vont permettre le développement de nouveaux services».

Parmi les clients de la start-up figurent de grands comptes, comme les ministères de l’Intérieur et de l’Education nationale, Axa Global Direct, Total, la RATP, EDF, ou encore le journal L’Equipe et le magazine L’Express. La start-up propose par exemple de suivre les marchés publics conclus. «Depuis début 2015, nous avons réussi à signer des contrats hors de France, aux Etats-Unis, en Australie», précise M. Lazard.

Côté modèle économique, OpenDataSoft commercialise ses services sous forme d’abonnement dont les tarifs varient selon les volumes de données. Et alors que le secteur est très concurrentiel, la société vient de lever 1,5 million d’euros auprès d’Aurinvest pour se renforcer. Plus de détails avec Jean-Marc Lazard, PDG d’OpenDataSoft.

PDG : Jean-Marc Lazard

Création : 2011

Siège social : Paris

Marché : plateforme de visualisation et de récupération des données

Concurrents : BIME…

Financement : 1,5 million d’euros levés (juillet 2015)

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
OpenDataSoft: «La valeur d’une donnée est souvent produite par un autre secteur que celui qui la crée»
L’État lance un fonds pour inciter les Français à investir dans des PME
Le PDG de Spotify investit dans la licorne européenne Northvolt
Palantir valorisé 15,8 milliards de dollars pour son entrée en Bourse
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer
Play Store: Google se veut plus strict sur le paiement de la commission