A la uneActualitéEuropeFinTechTech

Orange veut sa part du gâteau dans le paiement mobile

Orange se lance dans le paiement mobile avec sa nouvelle application «Orange Cash» lancée en partenariat avec Visa. Objectif: prendre prosition sur les nouvelles solutions de paiement et capter les 106 milliards de dollars de transactions attendues pour 2020, d’après une étude Future Market Insights. La solution d’Orange propose la technologie NFC (paiement sans contact) à utiliser chez les commerçants et le paiement Web. Le service, qui fait partie du plan «Essentiel 2020» du groupe, va être déployé au niveau national, après deux ans d’expérimentations.

L’offre est réservée aux abonnés Orange, Sosh ou M6 Mobile qui possèdent une carte SIM NFC dans leur smartphone. Orange va aussi déployer une application de «smart shopping» en proposant des offres géolocalisées des commerçants partenaires. Deux modes de paiements sont proposés en 4 à 6 étapes, pour des achats inférieurs et supérieurs à 20 euros. «Orange Cash est un compte prépayé, il doit toujours être crédité, par carte bancaire directement dans l’application, par virement bancaire, ou par coupon recharge dans l’application», détaille le groupe sur le site.

Orange s’était déjà positionné sur le transfert d’argent avec «Orange Money», très présent en Afrique, et qui compte 13 millions d’utilisateurs. Il est désormais aussi possible de recevoir et d’envoyer de l’argent avec Orange Cash. Il faut toutefois «remplir un formulaire sécurisé» dans lequel il faut «rentrer un code à usage et les données nécessaires pour créditer le compte». Ce service est facturé 0,79 euros.

Les usages dominants

Face au Français se trouvent de nombreuses solutions déjà déployées par les géants de l’Internet tels Amazon, PayPal, ApplePay et AliPay (Alibaba). Il a aussi en face de lui les start-up créées dans le secteur FinTech et qui proposent le paiement et le transfert sur mobiles.

Orange fait le pari du NFC et du paiement sur le Web avec une carte bancaire virtuelle pour éviter d’inscrire ses données bancaires sur Internet. La technologie WEB/WAP doit d’ailleurs devenir l’usage dominant, d’après l’étude FMI. Le NFC doit, lui, connaître un croissance de 46% en volumes d’ici 2020. En 2014, les transactions sur mobiles ont représenté 14 milliards de dollars dans le monde, d’après Future Market Insights.

Microsoft Word - Free Analysis- Global Mobile Payment Transactio

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This