ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsTech

OutSystems lève 360 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et KKR

L’Europe compte une nouvelle licorne : OutSystems, plateforme low-code pour le développement rapide d’applications métiers, a annoncé aujourd’hui une levée de 360 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et de KKR. La valorisation de l’entreprise portugaise, à cette occasion, dépasse désormais le milliard de dollars – ce qui fait entrer OutSystems dans le club très fermé des licornes.

Croissance de 70% par an

OutSystems a été fondée à Lisbonne en 2001, mais son siège social est désormais basé à Atlanta, aux Etats-Unis. La scale-up emploie 700 personnes et opère dans 54 pays. Selon The Financial Times, la société est leader sur son marché mais encore légèrement déficitaire. OutSystems est identifiée parmi les sociétés de technologies en hypercroissance, avec un chiffre d’affaire annuel estimé supérieur à 100 millions de dollars, augmentant de 70% par an. La société compte parmi ses clients Toyota, Logitech, Deloitte, Ricoh, Schneider Electric ou GM Financial.

L’opération doit servir à développer l’activité des deux côtés de l’Atlantique, ainsi qu’à financer la recherche et développement, notamment en automatisation logicielle.

Le low-code, un marché qui devrait dépasser les 21 milliards de dollars en 2022

Selon Forrester, la taille du marché low-code – qui permet aux entreprises d’accélérer leur transformation numérique en développant et déployant rapidement des applications métiers – est promis à une formidable croissance : estimé à 3,8 milliards de dollars en 2017, il devrait dépasser les 21 milliards de dollars d’ici 2022.

Une opération de taille pour la scale-up, mais aussi pour ses investisseurs : pour KKR, il s’agit du montant le plus important placé par son fonds growth depuis son lancement en 2016, tandis que pour Goldman Sachs, l’investissement dépasse de loin le ticket moyen de ses opérations européennes, qui est de 80 millions de dollars.

Pour le Portugal, dont la scène Tech compte parmi les plus dynamiques d’Europe, il s’agit de la deuxième licorne issue de son vivier, après le luso-britannique Farfetch, retailer de vêtements de luxe, qui envisage de son côté une introduction en bourse.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This