ActualitéBusinessTechTransport

Peugeot s’allie à l’Américain nuTonomy pour accélérer dans la voiture autonome

  • Dans le cadre de cette alliance, nuTonomy intégrera son logiciel de conduite autonome et son système de capteurs dans les véhicules SUV Peugeot 3008.
     
  • Ce partenariat va permettre à Peugeot de mener des essais sur routes ouvertes à Singapour en septembre prochain.

 

Les constructeurs français ne veulent pas rater le virage de la voiture autonome. Ainsi, PSA a conclu un partenariat avec la start-up américaine nuTonomy, spécialisée dans le développement de taxis autonomes. Dans le cadre de cette alliance, nuTonomy intégrera son logiciel de conduite autonome et son système de capteurs dans les véhicules SUV Peugeot 3008 pour mener des essais sur routes ouvertes. 

Les tests doivent débuter à Singapour en septembre prochain. Si l’expérimentation s’avère concluante, Peugeot et nuTonomy envisagent d’étendre les essais de voiture autonome sur routes ouvertes à d’autres villes dans le monde. 

Fondée en 2013 par Karl Iagnella et Emilio Frazzoli, tous deux issus du MIT, nuTomony entend débuter l’exploitation commerciale de sa flotte de robots-taxis dès 2018. Dans ce sens, la start-up basée à Cambridge, dans le Massachusetts, mène déjà des essais à Singapour et à Boston. Ainsi, nuTonomy y fait rouler des Mitsubishi i-Miev et des Renault Zoé, directement achetées auprès des deux constructeurs sans pour autant nouer de partenariat avec eux. A terme, la société veut devenir un acteur majeur sur le marché du transport à la demande. 

Une course contre la montre face à Renault-Nissan 

Ce partenariat avec Peugeot va permettre au constructeur français de franchir un cap en matière de voiture autonome. PSA a annoncé que la future berline qui succèderait à la 508 à partir de 2018 serait équipée du pilotage automatique. Cependant, cette fonctionnalité sera seulement capable de prendre le relais du conducteur dans les embouteillages. 

A l’horizon 2020, le groupe prévoit également d’intégrer dans ses voitures commercialisées un système de conduite autonome dédié à la circulation sur des voies express à chaussées séparées, notamment des autoroutes. Pour atteindre ses objectifs, PSA a conclu un accord avec IBM en 2015 pour développer des voitures connectées. 

Le constructeur devra cependant se méfier de Renault-Nissan, qui a mis la main en septembre dernier sur la start-up Sylpheo, spécialisée dans le développement de logiciels, afin d’accélérer le développement de ses programmes de véhicules connectées et de services de mobilité. Nissan a d’ailleurs l’intention de commercialiser des voitures semi-autonomes dès cette année avec son modèle crossover Qashqai équipé de la technologie Piloted Drive. Renault-Nissan prévoit également de lancer une dizaine de véhicules dotés de la technologie autonome aux alentours de 2020.

Lire aussi :

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This