AcquisitionActualitéInvestissements

Photobox rachète Hofmann, son concurrent espagnol

PhotoBox vient de racheter son concurrent espagnol, Hofmann, un site créé en 2009 spécialisé dans la fabrication, la commercialisation, la distribution et la vente de produits photo, comme l’affirme le site Cinco Dias.

Au début du mois d’octobre, Photobox avait acquis un autre acteur du développement photo, Bellapix. Pour financer le rachat, la société avait obtenu une facilité de crédit de 60 millions auprès de Barclays et RBS. Selon nos informations, le montant du rachat serait cette fois supérieur, et aurait fait l’objet d’une autre facilité de crédit pour financer l’acquisition.

Hofmann est spécialisé dans la création d’albums photo par téléchargement logiciel. Une technologie complémentaire de celle de Photobox, plus positionné sur le «plug and play». Si Photobox est présent dans plusieurs pays d’Europe, Hofmann est un acteur important sur certaines zones, notamment le Portugal, l’Allemagne, et la Suisse. En Espagne, le site pèse 50% du marché.

Photobox est aujourd’hui présent à Paris, à Londres, en Suède,  et en Australie. Désormais, c’est à Valence en Espagne qui vient s’ajouter aux implantations, là où sont basées les équipes d’Hofmann.

Couvrant 19 pays, Photobox, dirigé par Stanislas Laurent, compte 30 millions de membres.

La société revendique un chiffre d’affaires de 208,8 millions d’euros sur son exercice, clôturé au 30 avril, en hausse de 18,8%, pour une marge brute affichée à 52%. Le groupe étend visiblement sa stratégie de croissance externe, il avait fait l’acquisition de StickyGram en juin 2013, et de l’anglais Moonpig en juillet 2011.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Photobox rachète Hofmann, son concurrent espagnol
Intel s’allie à la startup française SiPearl pour développer le supercalculateur européen
CarTech : face à Vroomly, Idgarages lève 8 millions d’euros
Retail: Rent the Runway lève 357 millions de dollars pour son IPO
Réalité augmentée: après le succès de « Pokémon Go », Nintendo veut réitérer l’exploit
Marketing : pourquoi D-AIM fusionne avec Splio
Buy now, pay later: Stripe et Klarna s’associent pour dominer le marché du paiement fractionné