A la uneActualitéDistribution

Pixmania se donne quelques mois pour trouver un seconde souffle

Pixmania n’est pas encore sorti de la mauvaise passe. L’e-commerçant a demandé à être placé en procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Nanterre, d’après l’AFP. Alors qu’il avait déjà fermé sa vingtaine de magasins physiques en France et en Europe début 2013, le revendeur d’objets électroniques grand public souhaite aujourd’hui se transformer en «place de marché». Ce repositionnement doit s’opérer sous la houlette de son nouveau propriétaire depuis janvier 2014, l’Allemand Mutares (qui possède également GrosBill).

En reprenant le site, le groupe allemand avait déjà supprimé 30 à 40% des effectifs. Avec son nouveau modèle économique et l’ouverture à des vendeurs tiers, Pixmania supprimerait les coûts sur le stockage et la livraison des produits. Le site a de fait subi de plein fouet la concurrence avec les places de marché leaders tels Amazon, Cdiscount, RueduCommerce (racheté par Carrefour), mais aussi les sites grandes enseignes (Fnac, Darty).

Un chiffre d’affaires en recul de plus de 40%

La procédure de sauvegarde va s’ouvrir sur «une période dite d’observation, d’une durée maximale de 6 mois, renouvelable une fois. Cette période d’observation a pour finalité de procéder au diagnostic économique et social de l’entreprise ainsi qu’à l’inventaire des éléments patrimoniaux du débiteur.(…) Le chef d’entreprise conserve son pouvoir de gestion dans l’entreprise, l’administrateur nommé par le tribunal n’assurant qu’une mission d’assistance et de surveillance», comme le rappelle les textes légaux.

Fondé par Steve et Jean-Emile Rosenblum en 2000, le site employait, en 2008, environ 750 personnes en France, dont une centaine à la logistique. L’effectif culminait à 1 200 personnes en 2011 puis les magasins ont fermé en 2012 et au moins 150 emplois, ont été supprimés en 2013.

Entre 2013 et 2014, la société basée à Asnières-sur-Seine a vu son chiffre d’affaires en recul de plus de 40%, passant de 504 millions d’euros à 294 millions d’euros. L’an passé, son résultat net affichait une perte de 43 millions d’euros. Elle emploie aujourd’hui 516 personnes à son siège et à Brétigny-sur-Orge.

Lire aussi: [Exclusif] Pixmania enclenche un plan de licenciement, 187 postes menacés

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This