ActualitéFinTechWeb3

Plateformes de cryptomonnaies: Binance renonce à racheter FTX, à l’avenir incertain

AFP

La plateforme de cryptomonnaies Binance a indiqué mercredi qu’elle ne viendrait finalement pas à la rescousse de sa rivale FTX.com, soulevant des questions sur la survie même de cette dernière et créant de nouveaux remous dans le monde des devises virtuelles.

Binance, numéro un sur son créneau, avait annoncé mardi qu’elle envisageait de racheter FTX.com afin de l’aider à se sortir de graves difficultés.

Mais après avoir mené un audit des opérations, « nous avons décidé de ne pas donner suite à l’opération d’acquisition de FTX.com », a expliqué l’entreprise dans un tweet.

La compagnie y mentionne également l’apparition d’informations de presse sur une mauvaise gestion des fonds des clients par FTX et sur des enquêtes engagées par les autorités américaines.

« Au début, notre espoir était de pouvoir aider les clients de FTX à fournir des liquidités, mais les problèmes échappent à notre contrôle ou dépassent notre capacité à aider », a relevé Binance.

L’avenir de FTX.com, et de son fondateur Sam Bankman-Fried, est désormais incertain.

La société n’avait pas dans l’immédiat répondu à une sollicitation de l’AFP.

Mais selon l’agence Bloomberg, qui cite une personne proche des discussions, Sam Bankman-Fried a dit aux investisseurs de FTX.com que sans un apport imminent de cash, l’entreprise devrait déposer le bilan.

La plateforme a besoin de jusqu’à 8 milliards de dollars et tente de les trouver en faisant un emprunt, en cédant des parts ou une combinaison des deux, aurait ajouté l’entrepreneur.

 

– Retraits impossibles –

 

FTX était pourtant considérée encore récemment comme un acteur solide du secteur. Son fondateur est une figure dans le monde des cryptomonnaies, et FTX avait été valorisée, lors de sa dernière levée de fonds en janvier, 32 milliards de dollars.

Mais des doutes ont émergé ces derniers jours sur ses comptes et sur ses relations avec le fonds d’investissement en cryptomonnaies Alameda, également fondé par Sam Bankman-Fried.

Le patron de Binance, Changpeng Zhao, affirmant que FTX lui avait demandé de l’aide en raison d’une « importante crise de liquidités », a signé mardi une lettre d’intention pour racheter FTX.com, qui ne comprend pas la branche américaine FTX.us.

Il avait toutefois aussi précisé qu’il conduirait pendant quelques jours un audit, procédure habituelle lors des opérations de fusion-acquisition, avant de confirmer son intention.

« Chaque fois qu’un acteur majeur d’un secteur fait faillite, les consommateurs en souffrent », a souligné Binance mercredi, suggérant ainsi que les clients de FTX.com pourraient pâtir de la situation.

Sur la page d’aide de la plateforme s’affichait le message suivant: « FTX est actuellement incapable de traiter les retraits. Nous vons déconseillons fortement de faire des dépôts. »

Ces turbulences secouent le secteur des cryptomonnaies, déjà échaudé ces derniers mois par plusieurs faillites et la préférence des investisseurs pour des actifs moins risqués.

Le bitcoin a ainsi chuté mercredi sous la barre des 16.000 dollars pour la première fois en deux ans.

 

– Plus de réglementation –

 

La situation de FTX s’est dégradée en quelques jours.

L’article d’un site spécialisé a d’abord évoqué les investissements massifs d’Alameda dans la cryptomonnaie propre à FTX, le FTX Token (FTT), reflet d’une comptabilité boiteuse. Changpeng Zhao a, peu de temps après, annoncé qu’il vendait ses réserves de FTT, que Binance détenait dans le cadre d’une sortie du capital de FTX.

Sam Bankman-Fried avait alors qualifié les critiques sur la santé financière de sa compagnie de « rumeurs non fondées » et assurait encore lundi: « FTX va bien ».

Mais les clients de la plateforme l’ont entendu d’une autre oreille et ont commencé à retirer en masse leurs fonds. Sam Bankman-Fried s’est alors tourné vers son rival pour tenter de sauver les meubles.

Une requête étonnante de la part de cet entrepreneur, qui était encore récemment comparé à un chevalier blanc après avoir proposé en juin de venir à la rescousse des sociétés liées aux devises numériques BlockFi et Voyager Digital.

Il était aussi connu pour faire régulièrement du lobbying auprès des responsables politiques à Washington pour une réglementation accrue du secteur des cryptomonnaies.

Binance affirme mercredi sur Twitter que l’écosystème des cryptomonnaies se « renforcera » au fur et à mesure que « des cadres réglementaires seront développés » et que le secteur « continuera d’évoluer vers une plus grande décentralisation ».

Suivez nous:

QUELS SONT LES SERVICES POUR RENFORCER VOTRE STRATEGIE ECOMMERCE EN 2023?

    
AMELIORER L'EXPERIENCE UTILISATEUR ANALYSE PRODUIT FINANCER VOTRE CROISSANCE
AB Tasty est une solution française qui permet de mettre en place des tests A/B pour optimiser l'expérience utilisateur et augmenter vos taux de conversion. Mixpanel fournit des analyses comportementale pour savoir comment sont engagés vos différents utilisateurs, et quels sont les principaux moteurs de rétention efficaces Connaissez vous le Revenue Based Financing (RBF)? Un financement rapide à obtenir, pour la gestion de vos stocks et dépenses publicitaires.
DECOUVRIR DECOUVRIR DECOUVRIR
  Vous souhaitez devenir partenaire? contactez nous: partenariat@decode.media
Bouton retour en haut de la page