ActualitéBourseBusinessMarketing & CommunicationTech

Plombé par des résultats décevants, Snap chute de 25% en Bourse

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici
  • Snap a présenté un chiffre d'affaires de 149,6 millions de dollars au premier trimestre, bien inférieur aux attentes des analystes. 
  • Avec 166 millions d'utilisateurs actifs à la fin du mois de mars, Snapchat peine à rattraper Instagram Stories et ses 200 millions d'utilisateurs actifs. 
  • Après la clôture de la Bourse, le cours théorique de Snap a chuté de 25%.

 

C'était l'entrée en Bourse la plus spectaculaire de ce début d'année. En mars dernier, Snap, la société éditant l'application Snapchat, était valorisée 24 milliards de dollars à l'occasion de son IPO, bien que peu d'informations soient disponibles concernant ses performances financières. C'est donc avec impatience que les analystes attendaient la première présentation publique des résultats de l'entreprise, ce mercredi 10 mai. 

Avec un chiffre d'affaires de 149,6 millions de dollars au premier trimestre 2017, Snap a présenté des résultats bien inférieurs au consensus des analystes, qui attendaient un revenu de 158 millions de dollars pour la période. La société a tout de même vu ses recettes augmenter de 286% par rapport au premier trimestre 2016, conséquence des efforts faits depuis un an pour monétiser son audience. 

En parallèle la société affiche une perte de 2,2 milliards de dollars, en partie due à la comptabilisation de frais liés à son entrée en Bourse. Sa trésorerie est de 1,4 milliard de dollars, et ses free cash flow sont négatifs, d'un montant de -172,9 millions de dollars. 

166 millions d'utilisateurs actifs

Au-delà de ces performances financières décevantes, l’entreprise fondée par Bobby Murphy et Evan Spiegel affiche également une faible croissance de sa base d'utilisateurs. Sur les trois premiers mois de l'année, Snap a en effet vu sa base d'utilisateurs actifs augmenter de 5% seulement, pour atteindre les 166 millions d'utilisateurs fin mars. Si cela représente une hausse de 36% par rapport au premier trimestre 2016, la croissance comparé au trimestre précédente reste faible pour les analystes. D'autant plus qu'en parallèle, le revenu moyen par utilisateur a diminué de 14% par rapport au quatrième trimestre 2016, passant de 1,05 dollars à 0,90 dollars. 

Suite à l'annonce de ces résultats mitigés, la réaction des marchés ne s'est pas faite attendre. Si le cours de l'action de Snap est resté stable jusqu'à la clôture du NYSE, son cours théorique a chuté de 25% dans la soirée. Le cours d'ouverture de Snap devrait ainsi être légèrement au-dessus des 17,50 dollars par action, un montant proche de ce qu'il était au moment de son IPO. 

snap-cours-20150511-google

Un pivot vers le hardware

Challengé par Instagram depuis le lancement de son outil Instagram Stories, qui a dépassé Snap en nombre d'utilisateurs actifs pour la première fois le mois dernier avec ses 200 millions d'utilisateurs actifs, la maison-mère de Snapchat peine à conserver son avance. 

Avec le lancement des Spectacles, ces lunettes connectées très tendance, la société cherche à se différencier de son principal concurrent en ajoutant un volet hardware à son activité. Elle se présente désormais sur son site institutionnel comme une «entreprise spécialisée dans les caméras», preuve du virage stratégique entamé depuis plusieurs mois. 

 

Lire aussi : 

 

Crédit photo : Snap
Bouton retour en haut de la page
Plombé par des résultats décevants, Snap chute de 25% en Bourse
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media