Les ExpertsMichel de Guilhermier

Positionnement du Kindle vs iPad & Tablettes !

Le 3 avril dernier, je partageais ICI mon sentiment que "sous 2 mois Amazon aura bien slashé les prix de son Kindle"…

Déduction assez simple, comment vendre à 259$ un device de 6" qui ne fait qu'une petite fraction de ce que fait une tablette comme l'iPad, même si en effet dans sa fonction 1ère d'e-reader il le fait extrêmement bien.

Je pensais qu'un meilleur price point pour le Kindle d'entrée de gamme serait plutôt 149$.

Bon, finalement, ce n'est pas "sous 2 mois" qu'Amazon a réagit, mais 2 mois et demi, et le prix n'est pas de 149$ mais de 189$, soit -27% sous l'ancien prix. Et encore, il semblerait qu'Amazon ait surtout réagit à l'offensive de Barnes & Nobles qui a lancé un Nook Wifi à 199$. Immédiatement, dans les heures qui suivaient, Amazon repositionnait son Kindle 10$ en dessous !

Ceci étant, je considère que la proposition de valeur du Kindle à 189$ n'est que modérément attractive vs un iPad si versatile à 499$, et ne peut plaire qu'aux "serious readers" qui apprécieront l'écran lisible en toutes circonstances. Pour les autres, pour la vaste majorité du public, l'iPad est juste une meilleure proposition relative.

Apple vient d'ailleurs d'annoncer hier que 3M d'iPads avaient été vendus en 80 jours. La demande ne faiblit pas (on en était à 2M en 60 jours, avant le lancement international fin mai), et Apple a toujours du mal aujourd'hui à la satisfaire (7 à 10j d'attente sur l'Apple Store), donc les ventes vont encore rester très forte – de l'ordre de 150 à 200,000 unités/semaine – pendant quelque temps. Puis quand ça pourrait commencer à se tasser, l'arrivée de l'OS4 (à l'automne), d'un modèle avec une caméra, et pourquoi pas une baisse de prix, prendront le relais. Et l'arrivée des tablettes Android va pousser Apple à ne pas s'endormir.

Si certains estiment "iPad in, Kindle Out", je n'irais pas jusque là, je crois que le Kindle a encore sa légitimité pour les serious readers, mais c'est une cible bien plus restreinte.

Autre constat amusant : je vous donnais en février dernier les résultats d'un sondage qui indiquait qu'un possesseur d'iPhone sur 6 était intéressé par acheter un iPad. Avec quelques mois de recul, et un public qui a pu voir, toucher et jouer avec la bête, on suppose maintenant qu'il y aura entre une grosse dizaine de millions d'iPad vendus sur les 12 1er mois, et il y aura sans doute en fin d'année plus de 70M d'iPhones en circulation. Le ratio était bon !

Ce ratio iPad/iPhone est sans doute ce qui a permis à cet analyste de mettre la France, où l'iPhone a cartonné du fait notamment de l'abandon de l'exclusivité Orange, en 2ième position des marchés iPad au monde (lire ICI).

Tags
Adobe

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This