ActualitéChineLes levées de fondsTransport

Pour barrer la route à Uber en Chine, Didi Dache cherche à lever 2 milliards de dollars

La bataille des véhicules de tourisme avec chauffeur a lieu aussi en Chine. Didi Dache, l’un des plus gros acteurs du marché, prévoit de lever 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros), rapporte un média chinois cité par Tech In Asia. La semaine dernière, Bloomberg évoquait une lettre envoyée aux actionnaires où il était question de 1,5 milliard de dollars. Dans les deux, si l’opération venait à être bouclée, il s’agirait de la plus grande levée de fonds réalisée par cette entreprise habituée aux gros tours de tables. En décembre, elle avait réuni 700 millions de dollars auprès d’investisseurs.

Affronter Kuadi Dache

Il faut dire que la concurrence est particulièrement sévère sur ce marché. En face de Didi Dache, l’autre acteur du marché, Kuadi Dache, a levé 600 millions de dollars en janvier. L’entreprise revendiquait alors 200 millions d’utilisateurs, contre une centaine de millions pour son rival Didi Dache, selon les chiffres communiqués en décembre.

Dans les deux cas, on retrouve de grands groupes derrière ces deux entreprises. Didi Dache est soutenu financièrement par Tencent, un grand conglomérat chinois dont la valorisation en Bourse a récemment franchi les 200 milliards de dollars. Il édite notamment la très populaire application de messagerie instantanée WeChat (plus de 400 millions d’utilisateurs). Kuadi Dache est quant à elle soutenue par Alibaba, le géant chinois de l’e-commerce, et SoftBank, un groupe japonais.

Uber accélère

Malgré tout, les deux rivaux vont bientôt unir leurs forces. Les deux entreprises ont annoncé en février qu’elles allaient fusionner. Car si ces deux acteurs contrôlent l’essentiel du marché chinois, il y a encore de la place pour de nouveaux acteurs.

C’est aussi le pari d’Uber qui a débarqué en 2013 dans le pays. Depuis, la firme californienne, dont la valorisation est estimée à plus de 40 milliards de dollars, n’a cessé de multiplier les initiatives pour percer. L’an passé, Baidu, le premier moteur de recherche dans le pays, investissait dans Uber, et allait permettre à ses utilisateurs d’accéder au service directement depuis Baidu Maps. Plus récemment, un accord a été noué avec China Telecom. Présent dans plus d’une dizaine de villes, Uber revendique plus de 1 millions de trajets effectués chaque jours en Chine.

Du coup, chez Didi Kuaidi, l’heure est à l’offensive commerciale. La société compte investir plus de 140 millions de dollars en bons de réductions pour subventionner les trajets.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
EquipAUto

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This