ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsTourisme

Pourquoi Airbnb mène un tour à 160 millions de dollars dans la start-up Lyric

Depuis quelques mois, Airbnb multiplie les opérations de croissance externe. Après avoir mis la main sur Luckey Homes, le Français spécialisé dans la conciergerie en décembre, sur le service de réservation hôtelière de dernière minute HotelTonight en mars ou avoir investi dans l’hôtelier indien Oyo, l’entreprise de Brian Chesky vient de mener un tour de table de 160 millions de dollars dans la start-up Lyric.

Lyric fait partie de ces acteurs qui brouillent un peu plus la frontière entre hôtels et locations entre particuliers. L’entreprise basée à San Francisco est spécialisée dans la location courte durée d’appartements de luxe. Pour cela, elle loue des propriétés, change leur design pour qu’elles correspondent à ses critères et s’occupe du service de nettoyage, comme dans un hôtel. Le but de ces locations? Que les voyageurs puissent profiter des prestations d’un hôtel tout en ayant la sensation d’être chez eux. Les annonces sont référencées sur son site mais également sur d’autres plateformes comme Airbnb.

Redorer l’image des locations courte durée

La start-up est encore un petit acteur, surtout comparé à Airbnb. Pour l’instant, elle opère dans 13 marchés aux États-Unis avec autour de 500 unités. Mais elle présente plusieurs atouts pour le géant américain. D’abord d’un point de vue légal, là où Airbnb doit régulièrement faire face à la grogne des hôteliers et des municipalités où il opère, Lyric s’est toujours développé en conformité avec les autorités locales. Pour cela, la start-up s’installe dans les villes en obtenant un agrément qui l’autorise à fonctionner comme un hôtel pour la location de ses appartements. Pas de ménage, une équipe disponible 24h/24… Lyric peut aussi aider à redorer l’image des locations de courte durée auprès des propriétaires. D’ailleurs, d’autres se sont lancés sur ce créneau, comme les start-up américaines Sonder ou Stay Alfred.

Lyric a aussi su développer toute une technologie sur laquelle elle s’appuie pour choisir les emplacements les plus adaptés pour le développement de ses offres.

Pour rappel, Airbnb devrait faire son entrée en Bourse cette année ou en 2020, ce qui explique aussi sa volonté de se renforcer et de réussir à redorer son image parfois trop encombrante de disrupteur que différentes régulations comme cela a été le cas à New York ou encore Paris pourrait fragiliser. 

Pour l’instant, l’objectif de Lyric via ce tour de table est d’étendre ses activités pour atteindre 2 000 unités disponibles et de continuer à investir dans le développement de sa technologie. D’autres investisseurs, comme RXR Realty, Tusk Ventures, Tishman Speye ou encore Dick Costolo, ancien CEO de Twitter, ont également participé à cette levée réalisée en dette et equity.

Lyric: les données clés

Fondateurs: Andrew Kitchell  et Joe Fraiman
Création: 2014
Siège: San Francisco
Activité: location d’appartements courte durée
Financement: 175 millions de dollars

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH. Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Pourquoi Airbnb mène un tour à 160 millions de dollars dans la start-up Lyric
Face à Stadia et la PlayStation 5, Microsoft dévoile sa Xbox Series X
«En France, nous n’avons pas assez de pure-players dans le numérique»
Les offres d’emploi de la semaine
Voiture autonome : Waymo s’offre la startup britannique Latent Logic pour mettre les pieds en Europe
iPhone: Apple rachète la startup Spectral Edge, spécialiste de l’amélioration photographique
L’intelligence artificielle peut-elle achever la 10e symphonie de Beethoven?
Copy link