ActualitéEuropeMarketing & CommunicationMedia

Programmatique: JCDecaux vise plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

AFP

Le géant de la publicité extérieure JCDecaux compte réaliser « plusieurs millions d’euros » de chiffre d’affaires en 2019 avec sa nouvelle filiale de publicité programmatique, vendant de façon automatisée les espaces publicitaires du groupe en fonction des publics passant devant, a-t-il annoncé jeudi. La création de la nouvelle filiale, VIOOH, avait été annoncée mi-2018 par JCDecaux. « Nous comptons faire plusieurs millions de chiffre d’affaires en 2019. C’est encore modeste, mais ça nous permet de toucher des annonceurs qui aujourd’hui n’ont jamais utilisé» l’affichage publicitaire sur des panneaux de JCDecaux ou de ses concurrents, a expliqué Jean-François Decaux, le co-directeur général de JCDecaux. VIOOH compte actuellement une centaine de personnes dans ses effectifs, a indiqué M. Decaux lors de la présentation des résultats annuels du groupe français. 

La nouvelle filiale est en train notamment d’établir les connections avec les grandes plateformes d’achat d’espaces publicitaires sur les téléphones mobiles (DSP), pour pouvoir leur vendre aux enchères, de façon automatisée et en temps réel, les espaces publicitaires des panneaux numériques JCDecaux, en fonction du type d’audience que les annonceurs veulent toucher. JCDecaux compte également ouvrir sa plateforme à ses concurrents, a expliqué M. Decaux. VIOHH « est en discussion avec nombreux opérateurs à travers le monde qui pourront y mettre leurs actifs (les panneaux d’affichage numérique) et devenir également actionnaires», a-t-il indiqué.

Transition numérique

La création de VIOHH s’inscrit dans les efforts de JCDecaux pour passer au numérique, en diminuant les supports traditionnels comme les affiches. Le groupe français réalise aujourd’hui 20,4% de son chiffre d’affaires avec des supports numérisés (mobilier urbain, publicité dans les aéroports, gares, métros, affichage dans les rues). Mais il compte augmenter rapidement cette part, a expliqué Jean-François Decaux. Dans les transports, « on va passer à 50% » de chiffre d’affaires numérique « très rapidement », et sur les mobiliers urbains « on va passer à 30-35% d’ici 2 ou 3 ans», hors marché français, a-t-il indiqué.

La France est actuellement à « 7 ou 8% » de chiffre d’affaires en numérique, car l’échec subi à Paris retarde sa progression, selon les dirigeants de JCDecaux. Le tribunal administratif a annulé en avril 2017 la réattribution à JCDecaux du marché des panneaux d’affichage de Paris, estimant que la numérisation d’une partie du mobilier urbain prévue dans le contrat n’était pas conforme à la réglementation en vigueur dans la capitale. JCDecaux a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros, dont environ 16,6% en France. Les mobiliers urbains représentent 43,9% du chiffre d’affaires total de JCDecaux, contre 41,9% pour les transports et 14,2% pour l’affichage.   

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This