BusinessFrenchWeb BusinessFrenchWeb TVProptech

[PropTech] Comment Prello veut démocratiser l’acquisition de résidences secondaires

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

En France, la part d’acquisition de résidences secondaires a augmenté de manière significative en 2020 et au premier trimestre 2021, atteignant 17% contre 10% en 2019, selon la  Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). C’est sur ce marché en plein essor que la startup Prello entend proposer une solution innovante, qui permet à plusieurs particuliers d’acheter une résidence secondaire ensemble, en copropriété.

Si on estime qu’environ 1 Français sur 4 souhaite faire l’acquisition d’une résidence secondaire, la startup mise sur le fait que ces propriétaires passent en moyenne 36 jours par an dans leur résidence secondaire. Pour beaucoup, ce sont évidemment des raisons financières qui les empêchent d’acquérir un second bien. C’est face à ce constat que Prello a lancé un service permettant à des particuliers d’acheter une résidence secondaire à plusieurs, en rassemblant jusqu’à huit acquéreurs au sein d’une SCI (Société civile immobilière), afin qu’ils mutualisent l’achat et les coûts liés à l’acquisition du bien.

Un « calendrier dynamique »

« Nous nous sommes rendu compte qu’en moyenne un Français passe 36 jours dans sa résidence secondaire, soit environ un huitième de l’année. Limiter l’achat à 8 acquéreurs permet de faire en sorte que l’on ait un bon niveau de satisfaction », explique Ludovic de Jouvancourt, co-fondateur et CEO de Prello. Dans les faits, la startup rassemble généralement entre 5 et 6 personnes sur un même bien. Afin de gérer le bien et de permettre aux copropriétaires de profiter de leur maison de façon équitable, Prello propose un « calendrier dynamique », sur lequel les acquéreurs réservent leurs jours.

« La dimension Tech de Prello est de fournir un calendrier intelligent qui permet de se répartir la quote-part de nuitée. On peut acheter jusqu’à quatre huitième d’une propriété », détaille le CEO de Prello. « Quelques règles spécifiques permettent de maximiser le niveau de satisfaction et d’équité entre les copropriétaires, par exemple, on peut réserver jusqu’à 24 mois à l’avance, mais pas toutes ses nuitées. Nous voulons être certains que quelqu’un qui réserve au dernier moment puisse avoir des jours disponibles sur le calendrier. »

L’achat fractionné, le futur de la PropTech ?

« Depuis 2 ou 3 ans, nous voyons beaucoup de startups adresser la problématique de l’achat fractionné. C’est un peu ce que nous faisons, d’une certaine façon », indique Ludovic de Jouvancourt. « Notre conviction est qu’à très long terme, l’achat fractionné et la réduction du ticket d’entrée dans l’immobilier vont permettre de réaligner les intérêts entre la personne qui porte l’actif et celle qui le consomme. C’est pourquoi nous nous sommes positionnés sur cette niche en particulier. »

Depuis sa dernière levée de fonds, la startup ambitionne de recruter une centaine de nouveaux collaborateurs au sein de ses bureaux parisien et lyonnais. Fondé par Ludovic de Jouvancourt et Sébastien Gal en août 2021, Prello prévoit également de développer son catalogue de propriétés. Pour rappel, l’entreprise a levé 15 millions d’euros seulement 6 mois après son lancement.

Retrouvez l’interview complète de Ludovic de Jouvancourt, co-fondateur et CEO de Prello, à l’occasion de sa dernière levée de fonds :

Bouton retour en haut de la page
[PropTech] Comment Prello veut démocratiser l’acquisition de résidences secondaires
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media