ActualitéBusinessEuropeStartupTech

Protection des données: le Britannique Privitar lève 16 millions de dollars auprès de Partech Ventures

  • Privitar fournit aux entreprises des solutions logicielles de confidentialité de données privées et d’anonymisation.
     
  • Ce financement doit permettre à Privitar d’accélérer son développement commercial, notamment aux États-Unis.
     
  • Plus de 9 entreprises européennes sur 10 n'ont qu'une compréhension partielle du nouveau règlement européen en matière de protection des données.

 

Le montant

La start-up londonienne Privitar, spécialisée dans les logiciels de protection des données privées, a bouclé un tour de table de 16 millions de dollars mené par le fonds français Partech Ventures. Les investisseurs historiques, IQ Capital, 24Haymarket et Illuminate Financial, ainsi que CME Ventures et Salesforce Ventures ont également participé à l’opération.

Le marché

Fondée en 2014 par Gerard Buggy, Jason du Preez et John Taysom, Privitar s’adresse principalement aux entreprises des services financiers, des télécommunications, de l’industrie pharmaceutique ou encore du secteur public. La jeune pousse britannique leur fournit des solutions logicielles de confidentialité de données privées et d’anonymisation. Ces dernières permettent aux sociétés de rendre disponibles des données sensibles dans le cadre de la réalisation d’études analytiques.

La solution développée par Privitar est d’autant plus utile aux entreprises que dès l’année prochaine, la réglementation en matière de protection des données va se durcir en Europe. Adopté le 14 avril 2016, avec une mise en application prévue dès 2018, le nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD) alignera les mesures de protection des données entre tous les pays de l'Union européenne. En France, il remplacera la loi «Informatique et Libertés» actuellement en vigueur.

Au coeur de ce nouveau règlement se trouve notamment la question du partage des données en dehors de l'Union européenne. Dorénavant, cela ne sera possible que si l'entreprise peut garantir à ses utilisateurs que leurs données seront protégées de la même manière en dehors de l'Union européenne.

Pour rappel, le 1er août 2016 est déjà entré en vigueur le «Privacy Shield», un dispositif encadrant le transfert de données personnelles entre l'Union européenne et les États-Unis. Il garantit aux entreprises européennes que les données personnelles de leurs clients sont protégées de la même manière outre-Atlantique, dans la mesure où elles les transfèrent à des entreprises enregistrées auprès de l'administration américaine.

Autre élément-clé du nouveau règlement européen : l'exercice du droit à l'oubli, rendu possible pour tous les clients d'une entreprise dans un délai d'un mois. Cette dernière doit donc être capable d'identifier l'ensemble des données qu'elle possède sur ses clients, de les localiser, et de les supprimer rapidement.

Plus de 9 entreprises européennes sur 10 n'ont qu'une compréhension partielle du nouveau règlement européen en matière de protection des données, selon les résultats du rapport européen sur la confidentialité des données, réalisé par Symantec fin 2016 en partenariat avec le cabinet d'études indépendant Vanson Bourne

Les objectifs

Ce financement doit permettre à Privitar d’accélérer son développement commercial. La start-up anglaise entend ainsi augmenter ses parts de marché en Europe et se déployer à plus large échelle à l’international, notamment aux États-Unis.

[tabs]

[tab title= « Privitar : les données clés »]

Fondateurs : Gerard Buggy, Jason du Preez et John Taysom

Création : 2014

Siège social : Londres

Activité : logiciels de protection des données privées

Financement : 16 million de dollars en juillet 2017

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi : Protection des données : une majorité d’entreprises françaises ignorent les enjeux

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This