A la uneBusinessEuropeMarketing & CommunicationMedia

Realytics lève 2,5 millions d’euros pour créer les revenus publicitaires de la TV de demain

Realytics, la start-up spécialisée dans la mesure de l'impact de la publicité TV, annonce avoir réalisé une deuxième levée de fonds de 2,5 millions d'euros auprès d'Elaia Partners, de BNP Paribas Développement, de News Invest, son investisseur historique, et d'un business angels. 

Concrètement, avec une application mobile et Web, la société a développé une solution Saas qui mesure l'engagement des téléspectateurs sur une publicité TV, et également les campagnes en ligne. «On est en train de digitaliser le canal TV», explique à FrenchWeb Guillaume Belmas, cofondateur de Realytics qui analyse également les comportements sur la consommation online, en plus du live, avec les replay et la «catch up».

Autre enjeu pour la société, alors qu'elle affronte la concurrence de solutions comme AdmoTV et Holimetrix, celui sur la délinéarisation des contenus. Avec cette levée de fonds, la société créée en 2014 compte d'ailleurs investir sur la R&D, notamment pour pouvoir se mettre à l'heure de la TV connectée et à l'intégration des contenus avec les boxes des opérateurs. Elle compte aussi accélérer sur l'achat programmatique. 

Fondateurs : Guillaume Belmas, Sébastien Monteil, Grégory Bittan, Vincent Nguyen-Huu

Date de création :
 2014

Siège :
 Paris (bureaux à Munich, Sydney, Londres)

Effectifs :
 23

Levée de fonds: 450K (2015)

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Realytics lève 2,5 millions d’euros pour créer les revenus publicitaires de la TV de demain
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer