Actualité

Des actionnaires d’Amazon réclament l’arrêt de la vente de Rekognition à des instances gouvernementales

Des actionnaires d’Amazon ont déposé jeudi une résolution appelant Amazon Web Services (AWS) (AWS) à abandonner la vente de sa technologie de reconnaissance faciale Rekognition à des instances gouvernementales américaines.

Seule condition émise pour que le conseil d’administration puisse autoriser la vente : la technologie ne doit pas présenter de risque réel ou potentiel de violation des droits civiques et des droits de l’homme. Or c’est justement ce qu’ils redoutent.

« La vente par Amazon Web Services (AWS) de la technologie de reconnaissance faciale à des instances gouvernementales pourrait accroître la surveillance ciblée des personnes de couleur, les immigrés, et les militants, ainsi que les risques de violation des droits de l’homme et les droits civiques, dont la vie privée et les droits garantis par le premier amendement », a indiqué Mary Beth Gallagher, directrice exécutive de la Tri-State Coalition for Responsible Investment, qui chapeaute notamment l’organisme Sisters of St. Joseph of Brentwood, à l’origine du dépôt de la résolution.

Rekognition propose des solutions d’analyse d’images et de vidéos, dont l’identification et le suivi d’individus et de leurs émotions. Des tests de la technologie ont suscité des inquiétudes quant à d’éventuels biais et inexactitudes.

AWS, qui commercialise Rekognition, aurait déjà vendu sa technologie à des organismes de maintien de l’ordre dans au moins deux états dans le pays. Amazon l’aurait également proposée à la United States Immigration and Customs Enforcement (ICE), une agence de police douanière et de contrôle des frontières du département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis. Rekognition serait par ailleurs actuellement en cours de test par le Federal Bureau of Investigation (FBI).

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Reconnaissance faciale
Des actionnaires d’Amazon réclament l’arrêt de la vente de Rekognition à des instances gouvernementales
[WILD CARD] Porto Rico, l’île qui valait 2,6 millions de dollars !
Nicolas Dessaigne
[Oui Are New York] Algolia: l’une des plus belles licornes du software dans le monde est française
Ivalua, Conduent, Cibiltech: focus sur les entreprises qui recrutent
Comment SoftBank prépare le lancement de son deuxième Vision Fund
Retail : la startup parisienne Qopius rachetée par la licorne singapourienne Trax
Biohacking et transhumanisme: des Russes mettent leur corps à contribution pour créer « l’Homme augmenté »
Copy link