ActualitéAmérique du nordBusinessTech

Google investit 40 millions de dollars pour la technologie des montres connectées de Fossil

Avec l'AFP

Google va acheter pour 40 millions de dollars une partie de la technologie des montres connectées du groupe horloger américain Fossil, ont annoncé les entreprises jeudi. Si l’investissement est minime en termes financiers pour le géant de Mountain View, il illustre son intérêt pour le marché porteur des accessoires électroniques à porter sur soi, les « wearables ».

Google pourrait donc lancer sa propre montre connectée, sur le terrain de l’AppleWatch ou de Fitbit. Le marché est tiré par les usages fitness et santé, avec des modèles équipés par exemple de capteurs de rythme cardiaque.

L’équipe R&D de Fossil rejoint Google

Concrètement, une partie de l’équipe de Recherche et Développement qui travaille chez Fossil sur une « une technologie actuellement en développement liée aux montres connectées » va rejoindre Google, qui devient propriétaire de cette technologie.

Fossil s’était lancé dans les montres connectées en 2015 en achetant pour 260 millions de dollars l’entreprise Misfit. Le cabinet IDC estime à 125,3 millions d’unités le marché des « wearables » en 2018, soit une hausse de 8,5% par rapport à 2017, une croissance qui devrait continuer ces prochaines années. En 2019, le pourcentage d’Américains ayant une montre connectée dépassera les 10%, selon le cabinet eMarketer.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Google investit 40 millions de dollars pour la technologie des montres connectées de Fossil
[Webinar] Gestion des compétences en entreprise: premier chantier de la fonction RH
Wrike
Citrix s’apprête à racheter la plateforme de travail collaboratif Wrike pour 2 milliards de dollars
Portées par le confinement, les ventes de jeux vidéo se sont envolées en 2020
Après avoir été propulsée par le Covid en 2020, quel avenir pour la téléconsultation?
Apple se dit prêt à réintégrer le réseau social conservateur Parler sous conditions
Deliveroo valorisé 7 milliards de dollars avant une possible entrée en Bourse