A la uneBourseFonds d'investissementInvestissements

[Reportage] EnterNext Tech Conference : « pour venir en Bourse, il faut une histoire de croissance »

EnterNext, la Bourse des PME et des ETI, organisait hier la première édition de sa Tech Conference. Plusieurs personnalités de l’écosystème étaient réunies à la Gaîté lyrique pour parler des problématiques de financement des entreprises technologiques en Europe. L’événement vise à renforcer les liens entre investisseurs et entrepreneurs.

Dans la matinée, Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, était présent pour l’occasion, aux côtés d’autres personnalités qui sont montées sur scène toute la journée dont Pierre Chappaz, PDG de Teads, Marie Ekeland, co-présidente de France Digitale, Christian Poyau du Syntec Numérique, ou encore Anthony Attia, PDG d’Euronext Paris.

Frenchweb était sur place et a interviewé Eric Forest, le PDG d’EnterNextFrédéric Mazzella, PDG Blablacar, la start-up française spécialisée dans le covoiturage qui a levé 100 millions de dollars en juilletBenoît Thieulin, fondateur de La Netscouade et président du Conseil national du numériqueKhaled Helioui, PDG de Bigpoint, un éditeur allemand de jeux sur mobile et en ligne qui a levé 350 millions de dollars en 2011, et Henri Seydoux, le PDG Parrot, spécialiste des drones et des objets connectés.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[Reportage] EnterNext Tech Conference : « pour venir en Bourse, il faut une histoire de croissance »
La startup UntieNots lève 1,7 million d’euros pour sa solution de fidélisation client
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
La startup e-sport Nicecactus lève 5 millions d’euros pour lancer un programme de sponsoring
La startup JobyPepper lève 1,5 million d’euros pour sa plateforme de missions à courte durée
Smaaart, startup spécialiste des smartphones reconditionnés, réunit 4 millions d’euros
Mailjet racheté par son concurrent américain Mailgun
Copy link