ActualitéStartup

[Reportage] Speed dating au « Google startup bar »

« Google au service des startups ». Voici le thème sous lequel s’est déroulé, mardi 2 octobre, le Google Startup Bar, une session de mentoring dédiée aux jeunes pousses, mise en place dans le cadre du nouveau programme Google For Entrepreneurs.

Grâce à ce dispositif, une vingtaine de startups a donc eu la chance de rencontrer les équipes de Google dans les locaux parisiens de la société. Organisé sous la houlette de Martin Görner, en charge des relations avec les startups et les développeurs, le Google startup bar s’apparentait à une sorte de speed dating d’un nouveau genre.

Installées dans la cantine des locaux de Google France, les startups étaient en effet invitées à échanger avec les ingénieurs et spécialistes web de Google autour de plusieurs « ateliers bars »…. Chaque barman, habillé d’un tablier, avait donc pour mission de répondre aux problématiques des startups dans des domaines de compétences très spécifiques. Les jeunes entrepreneurs avaient ainsi la possibilité de participer à 4 sessions de 30 minutes en tête à tête avec un Googler de leur choix. Au total, 11 ateliers ont été mis sur pied allant du « Mobile bar » au « UX Bar », en passant par le « HTML5 bar » ou encore le « Business Bar », pour n’en citer que quelques uns.

Articulé autour « du libre service », une vingtaine de Googlers s’était donc mobilisée, sur la simple base du volontariat, pour servir « à la carte », les jeunes pousses. L’idée : inverser la logique d’une relation verticale.

Prenant son rôle très à coeur, Martin n’hésite pas, après une première  session d’échanges,à faire retentir sa cloche pour inviter les startupers à changer d’interlocuteur. L’occasion de recueillir les premières impressions… Pour l’ensemble très positives.

Ravi, Morgan Giraud, co-fondateur de la start-up investisseurs/76103″ target= »_blank »>Webshell.

Au-delà de ces premiers échanges, tous soulignent l’importance d’avoir noué un premier contact avec les équipes de Google et espèrent bien bénéficier d’un suivi prolongé tout au long de leur aventure.

Du côté des Googlers, l’enthousiasme est également au rendez-vous. Il faut dire, que quelques intervenants ont également le pied dans le milieu entrepreneurial et sont donc très sensibilisés « à la cause start-up ». « Il ne faut pas oublier que Google vient à l’origine de cette communauté et qu’il faut lui rendre ce qu’elle nous a donné », explique Martin. C’est également grâce aux nouveaux services proposés par les startups que Google pourra innover pour proposer de nouvelles fonctionnalités basées sur ces services et devenir ainsi le Google de demain.

En multipliant les initiatives auprès des jeunes pousses, Google souhaite donc jouer un véritable rôle de « catalyseur ». Si Martin, reconnaît que travailler avec ces jeunes entrepreneurs constitue une grande source d’inspiration pour le géant du web, le Googler explique que c’est surtout l’énergie, la motivation et l’envie d’entreprendre propres aux incubateurs qui est essentiel.

Les locaux de Google France en images :

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Sympa cette ouverture dans les locaux de Google ! Et sauriez-vous sur quels critères ont été sélectionnées les 20 startups chanceuses ?

    Merci

  2. Bonjour,

    Comment les startups se sont elles sincrites lors de la première session? Y’aura t-il d’autres iiniatives de ce genre chez google?

Bouton retour en haut de la page
[Reportage] Speed dating au « Google startup bar »
FinTech: pourquoi Stripe s’allie à des banques traditionnelles dont Goldman Sachs et Citigroup
Comment gérer les files d’attente avec le numérique?
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?