ActualitéBusinessCorrespondantsEuropegrenobleObjets connectésTech

Retour sur l’IoT Planet 2016 de Grenoble

L'année 2016 se termine; l'occasion de revenir sur l'un des moments phrares qui a agité Grenoble ! L'IOT Planet 2016 ! La ville de Grenoble a accueilli pour la première édition le premier événement dédié aux objets connectés à Alpexpo fin octobre. Ce salon international a permis à la ville de montrer son importance et son influence dans les secteurs de la technologie et de l'innovation et de la découverte des objets connectés innovants.

Plus de 100 exposants et 7 000 visiteurs étaient présents à l'événement, ouvert aux professionnels mais aussi à un public connaisseur de l'univers high-tech. De grandes structures étaient présentes telles que Microsoft, Objenious ou encore IBM, influentes dans les secteurs de la technologie et de l'innovation.

Rencontres avec trois acteurs de l'univers IoT: un fondateur, un corporate et une start-up.

Tout d'abord, nous avons rencontré le président de l'événement IoT Planet, Alain Astier. Avec deux associés, il a créé IoT Planet Universal en 2015. Leur but est alors de valoriser l'écosystème grenoblois dans le domaine de l'IoT, afin de permettre à leurs partenaires de développer leurs activités et leurs réseaux. L'objectif de ce salon est d'offir la diversité des structures présentes, des grands groupes mais aussi des start-up. Le salon est aussi ouvert au grand public, ce qui permet la rencontre entre ces deux mondes.

Pour Alain Astier, il s'agit désormais d'implanter la société IoT Planet Universal à l'international.

Deuxième rencontre, celle avec Christian Comtat, directeur du développement de l'Internet des Objets à IBM France. Pour lui, «les objets connectés sont une réelle nécessité dans notre société». Le groupe américain a jugé important de venir au salon pour développer son réseau et créer de nouveaux partenariats. IBM ne créé pas d'objets connectés. Cette mission revient à ses partenaires. 

Enfin, Elodie Bienstman a présenté De rigueur, une maison de maroquinerie connectée. La fondatrice et ses collègues ont voulu allier le monde de la maroquinerie et le monde des technologies tout en créant des objets utiles. Le produit qu'elle présente est un porte-feuille féminin qui recharge notre téléphone. Il suffit de poser le téléphone sur le porte-feuille, celui-ci le détecte et le recharge par ondes. Il se recharge avec une prise et contient deux batteries de téléphone.

De rigueur a réalisé une enquête à l'aéroport de Saint-Exépury pour savoir ce qui était important pour les personnes nomades, les réponses principales étaient la Wifi et la batterie. Ils ont donc réalisé des objets liés à ces besoins. Ils travaillent actuellement sur un modèle de porte-feuille homme mais aussi sur un sac cabas, un sac d'ordinateur ou encore une ligne de bagagerie qui permettront aussi la recharge des smartphones.

 

deborah-donnierDeborah Donnier est serial entrepreneure, blogueuse influente, ainsi que développeur Web. Elle a fondé DDESIGN, société spécialisée dans la création de sites Web sous WordPress. En tant que cofondatrice de Think WP, elle travaille actuellement sur un projet de documentaire qui vise à faire connaître WordPress et sa communauté en France.  

 

Lire aussi: [Made in Grenoble] La plateforme de covoiturage Open Car, Col’inn et les évènements à ne pas manquer…

Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international
Retour sur l’IoT Planet 2016 de Grenoble
Ce qu’il faut savoir sur Instabase, nouvelle licorne américaine
RH: la startup Elevo lève 1 million d’euros pour sa plateforme de suivi des collaborateurs
[DECODE] La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?
Weeby, SynLab, CCMSA : focus sur les offres d’emploi du jour
La Libra n’est « pas la bienvenue en Europe »
Orange vend sa filiale en difficulté au Niger
Copy link